L’OPM interprète le Boléro de Ravel pour le Nouvel An

L’OPM interprète le Boléro de Ravel pour le Nouvel An

Après le premier cycle de Beethoven qui eu lieu en début décembre, l’Orchestre philharmonique du Maroc est de retour avec les concerts du Nouvel An qui se dérouleront du 13 au 17 janvier dans trois villes du Royaume: Casablanca, Rabat et Tanger. Cette fois-ci, un programme original mettra à l’honneur un florilège de musiques espagnoles tels que le concerto d’Aranjuez de Rodrigo pour guitare et orchestre, ou en encore le Sombrero de Très Picos de Da Falla. Les quatre- vingt musiciens de l’OPM interpréteront également l’incontournable Boléro de Ravel, l’œuvre de musique classique la plus jouée dans le monde. Sont prévues deux séances pédagogiques, l’une à Casablanca le mercredi 13 janvier et l’autre à Rabat le dimanche 17 janvier. Pour ces représentations, des artistes espagnols de réputation internationale seront invités, ainsi que le chef d’Orchestre Galvez Pintado qui dirigera avec Benoît Girault cette série de concerts du Nouvel An. Rappelons que l’OPM a donné un concert inédit au début décembre au Théâtre royal de Marrakech où il ne s’était pas produit depuis deux ans. Il a donné également un autre concert pédagogique dédié au jeune public au Théâtre national Mohammed V de Rabat. Pour ce premier programme du cycle de cette intégrale, l’OPM a interprété la première et la cinquième symphonies. Par ailleurs, c’est sur cinq ans que l’OPM interprétera l’ensemble des neuf symphonies à raison de deux symphonies par an. La cinquième et dernière année, en 2013, l’Orchestre philharmonique interprétera la très célèbre 9ème symphonie, accompagné de plus de 150 chanteurs. Il s’agira d’un événement inédit à plus d’un titre car cette œuvre a été très peu jouée, du fait de l’importance des moyens qu’elle nécessite.
Composé aujourd’hui de 80 musiciens, essentiellement marocains, sélectionnés parmi les meilleurs diplômés des grands conservatoires marocains et européens, l’OPM a atteint aujourd’hui la maturité qui lui permet de monter la plupart des grandes œuvres d’interpréter. Depuis sa création, l’OPM a produit environ 200 concerts et a offert à son public les œuvres les plus importantes du répertoire classique. Il a également participé à des créations d’œuvres symphoniques et œuvre activement à la formation des jeunes par l’organisation périodique de concerts pédagogiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *