Mohamed Ben Arafa Kraitess, alias Saymon Says : «L art peut sensibiliser à des phénomènes sociaux»

Mohamed Ben Arafa Kraitess, alias Saymon Says : «L art peut sensibiliser à des phénomènes sociaux»

ALM : Parlez-nous de vos nouveaux projets…
Saymon Says : Je viens de préparer une chanson intitulée «Imagines-la ta sœur et laisses-la tranquille» (Tswerha khtek w khelliha alik). Ce single parle du phénomène du viol et de la violence à l’égard des femmes. Les paroles et la composition de cette chanson sont conçues de manière moderne par moi-même. J’envisage aussi de la tourner bientôt en vidéo-clip. Du moment que la chanson a un caractère social et non commercial, je l’ai soumise, il y a deux mois, à Bassima Hakkaoui en tant que ministre chargée de la femme, de la famille, de la solidarité et du développement social. Mais, malheureusement, je n’ai pas eu de signe de vie. Chose qui m’a incité à déposer le projet auprès du ministre de la culture et toujours pas d’écho. J’ai même eu recours à des associations, mais aucun intérêt n’a été accordé au projet. Je veux que les responsables comprennent que l’art peut sensibiliser à des phénomènes sociaux importants. Ces derniers temps, j’ai remarqué que beaucoup de soutiens sot accordés aux festivals sans tenir compte des problèmes de la société. D’autant plus que je n’ai pas assisté à un vrai changement dans le domaine artistique. Pour le moment, je compte essayer de travailler avec une société de production à Casablanca pour que la chanson puisse voir le jour.

Depuis votre fameuse chanson «Karima», on n’a plus entendu parler de vous. Pourquoi?
D’abord, je présente mes excuses au public qui a apprécié «Karima» pour mon absence qui est due à mon implication dans un conflit avec les responsables à propos de la réforme du domaine artistique. Depuis mon retour en 2001 des pays scandinaves où je me suis installé en 1985, j’étais le premier artiste à parler d’un changement avec le gouvernement et les responsables mais je n’ai pas obtenu gain de cause.  Et sincèrement si j’ai quitté le pays pour des années c’est pour changer ma situation et pour mieux l’exploiter à mon retour.

Il y a eu un changement quand même…
Justement j’espère que ce nouveau gouvernement procédera à un changement radical s’il a la volonté de le faire. J’espère aussi que celui-ci viendra en aide aux jeunes artistes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *