Mohammed Benhsain : «Nous respectons nos engagements envers nos différents partenaires»

Mohammed Benhsain : «Nous respectons  nos engagements envers nos différents partenaires»

ALM : En quoi le programme de la nouvelle saison artistique et culturelle diffère-t-il des précédents ?

Mohammed  Benhsain : Etant donné que le Théâtre National Mohammed V est le premier espace culturel du Royaume, il est de notre devoir de proposer une saison artistique éclectique, riche et adaptée à tous les publics. Chaque année, nous veillons à proposer une programmation mensuelle très variée et chaque nouvelle saison est une occasion pour confirmer les rendez-vous culturels et artistiques à grands succès et lancer de nouvelles expériences et partenariats. La saison culturelle actuelle, et qui a débuté en octobre 2014, a connu de grands moments de musique avec des soirées de différents horizons tels que les grands standards de la musique classique et du jazz, la chanson marocaine moderne et patrimoine, mais également une importante croissance des productions théâtrales nationales et qui vise les troupes confirmées et celles en devenir. Le Théâtre National Mohammed V, c’est aussi des spectacles pour enfants d’ici et d’ailleurs, des one-man-show, des ballets, des rencontres littéraires, des expositions et bien d’autres événements. Chaque année, nous avons la chance de faire le tour des arts grâce, notamment à de valeureux partenariats et cela pour le plus grand bonheur du public.
 
Le festival Mawazine s’étale sur une période de dix jours, si une manifestation coïncide avec le festival, comment envisagez-vous de gérer votre agenda artistique ?

Le Théâtre National Mohammed V est partenaire du Festival Mawazine depuis la première édition comme il est partenaire de bon nombre d’événements culturels de la ville de Rabat. C’est toujours un plaisir de recevoir de grandes figures de la scène musicale mondiale à travers le Festival Mawazine et comme pour toutes les grandes salles du monde, l’agenda du Théâtre National Mohammed V est organisé des mois à l’avance et les dates relatives à chaque événement sont bloquées au moment de leur réservation. L’agenda artistique de l’institution est géré de la même manière durant toute l’année et nous respectons nos engagements envers nos différents partenaires.
 
Comment menez-vous votre communication à propos des événements qu’abrite le théâtre ?

Le plan de communication relatif aux différents événements organisés ou abrités par le Théâtre National Mohammed V est basé sur plusieurs points essentiels. Les partenariats établis avec la presse et les médias pour assurer une grande diffusion de l’information, la grande base de contacts qui reçoivent nos newsletters, le site web, les réseaux sociaux, les supports tels que les livrets programmes, les affiches et flyers, les banderoles,… et enfin le public fidélisé depuis de longues années qui vient chercher l’information chez nous.

En quoi vous démarquez-vous par rapport à vos prédécesseurs quant à la gestion du théâtre ?

Depuis ma nomination à la tête du Théâtre National Mohammed V d’abord en tant qu’intérim et plus tard en tant que directeur, j’ai essayé, avec la collaboration de toutes les équipes de l’institution de valoriser toutes les démarches entreprises par mes prédécesseurs et développer de nouvelles actions d’année en année dans le but d’accompagner les grands projets de développement que connaît la ville de Rabat et tout le Royaume et de positionner l’institution dans la carte des grandes salles de spectacles mondiales. Les principes sur lesquels se base mon système de gestion sont :  l’ouverture à toutes les propositions et les actions,  une grande disponibilité pour les collaborateurs, les partenaires, les créateurs et opérateurs et enfin une présence et une veille continues pour assurer la bonne marche d’une aussi importante structure.   
 
Certains fonctionnaires au Théâtre se plaignent de leur situation, comment gérez-vous cette situation ?

D’importantes actions ont été entreprises, ces trois dernières années, dans le but d’améliorer les conditions de travail des fonctionnaires du Théâtre National Mohammed V sur plusieurs niveaux. Il y a eu, tout d’abord, une refonte totale de l’organisation interne de l’administration qui a permis une meilleure répartition des tâches et une fluidité dans la communication de l’information en amont et en aval. Le système des promotions, tel qu’il est instauré par la fonction publique, est activé et le projet d’un nouveau statut relatif à la gestion interne de l’institution est en cours de développement. Il faut ajouter à cela un système de formation continue, dont profitent les fonctionnaires, pour améliorer leur rendement professionnel, ainsi que la mise en place d’équipements bureautiques et informatiques pour assurer les meilleures conditions de travail possibles.
 
Le théâtre accueille de plus en plus d’expositions, comment traitez-vous avec les artistes peintres ?

Le hall du Théâtre National Mohammed V est un très bel espace suffisamment éclairé pour recevoir des œuvres plastiques de différents styles. Nous avons donc lancé cette expérience dont le but est d’offrir aux artistes débutants et confirmés un espace d’exposition qui répond parfaitement aux exigences des grandes galeries. Cet espace est ouvert à tous les artistes et cela selon les disponibilités de dates dont nous disposons. Ces expositions viennent compléter parfaitement le grand rôle que joue le Théâtre National Mohammed V dans la diffusion des arts et la promotion des artistes.
 
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *