Mohammed El Mountassir : «L’art cherche ce qui est étrange dans un cadre esthétique»

Mohammed El Mountassir : «L’art cherche ce qui est étrange dans un cadre esthétique»

ALM : Vous exposez du 29 février au 31 mars à El Jadida. Veuillez bien nous parler des œuvres présentées à cette occasion. 
Mohammed El Mountassir: Tout d’abord, mon travail artistique consiste à faire rapprocher les cultures et de trouver des traits d’union entre soi et l’autre. J’aime aussi faire une intégration entre ce que nous faisons comme africains avec les occidentaux pour ne pas travailler dans un cadre restreint. D’autant plus qu’il faut accepter l’autre, c’est ce qui enrichit nos façons de faire. Dans cette exposition, j’étale 21 toiles sur lesquelles je présente la calligraphie arabe avec une touche de peinture contemporaine en traçant deux lignes parallèles pour trouver des points communs entre celles-ci.

Mais qu’insinuez-vous par ces deux lignes ?
Ce sont deux lignes parallèles, deux perspectives qui ne convergent pas. L’une est africaine qui essaie d’accepter l’autre qui est occidentale. Ma façon de faire se situe entre ces deux lignes tout en m’inspirant de mes qualités en peinture figurative en tant que professeur des arts appliqués et de la calligraphie arabe qui est spirituelle. Mais cela ne m’empêche pas de faire de la peinture gestuelle.

Qu’en est-il de l’intitulé de votre exposition «Traces» ? 
C’est d’après les traces des espèces qu’elles soient humaines ou animales qu’on arrive à lire, contempler et analyser les choses. C’est aussi d’après les traces que l’on peut connaître l’autre, s’il n’y a pas de traces, il n’y a pas d’histoire voire il n’y a rien. Même dans la vie, notre façon de penser laisse des traces. Quand je parle de celles-ci c’est pour les faire ressortir, les rendre concrètes sur des toiles sans être restreint dans un cadre déterminé, et par là partager ce que l’on a avec l’autre.

Alors comment se manifestent ces traces sur vos toiles ?
A mes yeux, l’art cherche ce qui est étrange dans un cadre esthétique. Par exemple quand je mets la lettre arabe, c’est un timbre et une image de marque permettant de s’identifier dans le cadre de peuples arabes et pas forcément pour faire passer un message déterminé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *