Mustapha Hormatallah retrouve sa liberté

Mustapha Hormatallah retrouve sa liberté

Le journaliste Mustapha Hormatallah de l’hebdomadaire « Al Watan Al An » sort ce vendredi 25 juillet de prison après avoir purgé une  peine de huit mois de prison ferme. C’est ce qu’a indiqué à ALM la veille Mounir Ketaoui, journaliste à «Al Watan Al An».
Mustapha Hormatallah avait été condamné le 18 septembre 2007 à huit mois de prison et à une amende de 1.000 dh suite à la publication le 14 juillet 2007 d’un dossier intitulé «Les rapports secrets derrière l’état d’alerte au Maroc».
Le directeur de la publication, Abderrahim Ariri, était quant à lui condamné à six mois de prison avec sursis assortis de 1.000 dh d’amende. Le parquet général avait décidé le 24 juillet 2007 de déférer les deux journalistes pour recel de documents obtenus à l’aide d’une infraction conformément à l’article 571 du code pénal, de relaxer le directeur de la publication et de le poursuivre par convocation directe, et de placer Hormatallah sous mandat de dépôt.
Lors de cette affaire, le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) avait exprimé sa solidarité avec les journalistes poursuivis dans cette affaire.
Rappelons, aussi, que les huit militaires impliqués dans cette affaire ont été condamnés à des peines allant de six mois à cinq ans de prison ferme pour «divulgation du secret professionnel» et «atteinte à la sécurité extérieure de l’Etat».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *