Nouveau single de Mohamed Jbara : «9ilouna» pour que règne la «baraka»

Nouveau single de Mohamed Jbara : «9ilouna» pour que règne la «baraka»

Le rocker marocain a fait d’une pierre deux coups en lançant son single «9ilouna» qu’il vient de tourner, par ses soins, en clip à Ouarzazate. Un endroit choisi par Mohamed Jbara pour allier sa beauté à des messages qu’il désire véhiculer. «C’est pour dire qu’il y a plein de choses à voir dans ce monde au lieu de focaliser son attention sur le commérage et la médisance», affirme à ALM Mohamed Moufid Abba Sbai, manager de l’artiste. Aussi, le choix du site s’est fait, selon la même source, pour la bonté de ses gens.

De même, les paroles de la chanson sont porteuses de leçons. L’écoute d’un passage du single a permis d’en déceler quelques-unes. En effet, Mohamed Jbara prône, à travers «9ilouna», l’affranchissement de la médisance pour le règne de «la baraka». Le tout dans un rythme rock fusionné au style gnawi. En fait, l’artiste est connu pour cette fusion outre l’introduction d’autres rythmes. «Pour concevoir ses derniers singles, Jbara a tendance à recourir à des instruments purement marocains à l’instar du Sintir et Bendir», enchaîne M. Sbai. Bien avant «9ilouna», l’artiste a lancé, en collaboration avec son manager, deux singles intitulés respectivement «Save me ya rab» et «Gaza» outre deux nouvelles versions de la fameuse chanson «Nidae El Hassan».    

Après son nouveau single, Mohamed Jbara, qui chante en arabe, français, anglais et espagnol, envisage de réaliser, entre autres, des featurings.  Pour l’histoire, le chanteur, également auteur, compositeur et arrangeur, est né artiste. Dès l’âge de cinq ans, il a fabriqué himself sa première guitare à l’aide d’un bidon d’huile, un bâton et de câbles de freins d’une bicyclette. A partir de 1996, il a produit ses propres chansons. Comme il a produit et composé pour d’autres artistes à l’instar de Hayat Al Idrissi, Nouâmane Lahlou, Karim Tadlaoui, Mohamed Reda ainsi que pour de jeunes talents. Selon une note biographique émise par son manager, l’artiste se sent engagé puisque ses œuvres traitent de phénomènes sociaux et prônent la justice, la solidarité, la paix et la liberté. Outre le rock, Jbara est également connu pour son style de musique aux multiples influences allant de la musique berbère au blues, reggae et à la soul. Il compte à son actif plusieurs albums dont «Ajjadba» sorti en 2013.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *