Portrait : Abed Al Amrani, un artiste qui baigne dans la musique orientale et occidentale

Portrait : Abed Al Amrani, un artiste qui baigne dans la musique orientale et occidentale

Connu en Orient, un peu moins au Maroc, Abed Al Amrani est un chanteur «assoiffé» de musique. Depuis son plus jeune âge, il baigne dans la musique occidentale et orientale, étant né dans une famille mélomane qui apprécie autant les grandes voix de la chanson arabe telles que Oum Kalthoum, Abdelhalim Hafez ou Mohammed Abdelwahab. «En écoutant la musique, je chante et je répète les chansons. Dès lors, ma famille a découvert mes capacités vocales», se souvient-il. Après des cours de chant à Casablanca, Abed s’est lancé dans la musique occidentale. «Au départ, j’étais très attiré par Mariah Cary, Whitney Houston… mais après j’ai décidé de chanter en arabe moderne». En parallèle à la musique, Abed n’a pas raté son parcours estudiantin et professionnel. Après avoir décroché son Baccalauréat, il s’est rendu en France puis aux Etats-Unis pour terminer ses études supérieures. Bien évidemment, l’univers de la chanson lui a tendu les bras puisqu’il a choisi le Liban pour démarrer sa carrière artistique en rencontrant les compositeurs et les chanteurs les plus connus. «Grâce au compositeur Mazen Al Ayoubi, résidant au Maroc, j’ai pu côtoyer plusieurs compositeurs, arrangeurs libanais». D’ailleurs, il a pu réaliser deux chansons, «Ana mine» et «Halat hob». La première a été tournée en vidéoclip. C’est une chanson écrite par Tony Abikaram, composée par Mazen Ayoubi et distribuée par Studio Nasser El Asaâd. La deuxième a été écrite et composée par le même compositeur. Les deux vidéoclips ont été réalisés au Liban par Rindala Kodeih. Ils sont diffusés depuis janvier 2012 sur toutes les chaînes musicales arabes. «Dans mes chansons, j’aborde des thèmes romantiques tels que l’amour. L’art est une manière de s’exprimer et de s’engager sur la scène arabe et internationale. L’artiste ne doit pas toujours évoquer l’amour mais doit chanter d’autres thèmes, notamment la terre et la nation», indique-t-il. Côté projets, Abed est en train, cette fois-ci, de préparer un album en anglais ainsi qu’une chanson marocaine. «Je ne peux pas dévoiler plus de détails. Je vous laisse la surprise». Son rêve principal est de revenir sur la scène nationale et internationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *