Projets de réaménagement : Pour la revalorisation du patrimoine historique de la métropole

Projets de réaménagement : Pour la revalorisation du patrimoine historique de la métropole

Si la ville de Casablanca vit aux rythmes des travaux du tramway, son patrimoine historique n’est pas laissé à l’abandon. Parallèlement à ce chantier, le centre-ville de la métropole, regorgeant de richesses architecturales datant de l’époque coloniale, bénéficie actuellement d’une véritable dynamique de réaménagement, impulsée par la ville.
Dans ce sens, ce cœur battant de la ville a tendance à susciter l’intérêt des promoteurs immobiliers qui y développent des programmes résidentiels de haut standing, principalement autour du boulevard Mohammed V. Suite à ces offres, la société Amundi Immobilier a initié des études dont il ressort que : «le centre-ville historique abriterait environ 31 immeubles de bureaux, ce qui représente un stock estimé à 240 000 m2». «Pour répondre à la demande du marché, le centre-ville devrait se doter d’une offre de bureaux plus grands, compris entre 400 et 500 m2, notamment dans des immeubles dédiés», enchaînent les initiateurs.
Outre ces projets de résidences, les promoteurs ont veillé à lancer des travaux de piétonisation d’une partie du boulevard Mohammed V. Chose qui a ouvert la voie à la création de nouvelles surfaces tertiaires et commerciales. De nombreuses franchises sont ainsi tentées de s’y implanter. Ceci étant, ces nouvelles installations sont susceptibles de relancer le développement du tourisme urbain à Casablanca.
Parallèlement à ces projets, les gares Casa Voyageurs et Casa Port, qui connaissent des travaux de réaménagement importants ainsi que le développement de projets immobiliers d’envergure à proximité, à l’instar de Casablanca Marina ou Casa City Center, sont en train de transformer en profondeur le visage de la ville. De plus, le centre-ville est, à son tour, susceptible de devenir un quartier estudiantin de pointe.  
Aussi, le patrimoine historique de la ville ne cesse de susciter l’admiration malgré les profondes mutations. «Le centre-ville de Casablanca a aujourd’hui besoin de promoteurs qui disposent d’une véritable vision en termes de réhabilitation urbaine, dans une démarche de préservation et de valorisation de son patrimoine architectural», déclare Rachid Andaloussi, président de l’Association Casamémoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *