Sapho en résidence d’artiste à Dar Batha

Née à Marrakech, ayant passé son adolescence en France et forte d’une éducation suisse, Sapho se situe au carrefour d’influences métissées. Elle fréquente Paris et ses milieux universitaires, ses cours de théâtre (avec Antoine Vitez) et les auditions du Petit Conservatoire de Mireille. Dans les années 80, elle se produit sur les scènes de musique rock, sort des albums remarqués, en même temps qu’elle se livre au journalisme, à la littérature, et au dessin.
Elle continuera dans les années 90, ses créations musicales, picturales et son oeuvre de romancière, dessinant ainsi un parcours atypique et talentueux. Personnalité éclectique cultivant des talents multiples, elle n’en oublie pas ses racines judéo – arabes. Profondément humaniste, elle s’engage pour la paix au Proche Orient, et va porter ce message de tolérance jusqu’à Gaza et à Jérusalem.
Dans cet esprit, elle écrit en 2002, un livre  » Pour un très Proche-Orient », dans lequel elle exprime son désir profond et son espoir de voir se rapprocher et s’entendre les peuples palestiniens et israéliens. En outre, l’idée de cette résidence est venue « après une conversation explique Sapho avec le Directeur de l’Institut Français de Fès, j’ai compris que quelque chose était possible de l’élaboration d’un travail en cours, de la présentation d’une sorte d’esquisse.
Au terme de cette résidence Sapho présentera un concert intime pour rendre compte du travail de la troupe en l’état. Il sera enregistré le samedi 30 octobre 2004, à 20h, à Dar Batha, il en restera donc une trace et le public aura eu la possibilité de connaître ce moment secret.

• Communiqué

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *