Tanger, capitale du Jazz

«Nous sommes prêts». C’est avec assurance que Philippe Lorrin, directeur du festival Tanjazz, annonce le programme de l’édition 2006. Lors d’une conférence de presse à Casablanca, le fondateur de l’événement évoque brièvement les temps forts de cette manifestation culturelle qui aura lieu du 24 au 29 mai à Tanger. Parmi les invités de marque du festival, il y aura, entre autres, la Jazzwoman américaine Deborah Brown Quartet. Surnommée «la perle noire», elle ne manquera pas d’enchanter le public de sa voix aux accents tantôt graves, tantôt aiguës. Les spécialistes du Jazz la surnomment la reine des "impro". «Elle improvise des scats, des vocalises de jazz, percussifs et d’une grande justesse harmonique et rythmique», explique un spécialiste de ce genre musical.
Le Sierra Lionnais Bai Kamara Jr Quintet sera également de la partie. Ce musicien, vivant en Angleterre, est considéré comme la star montante dans le registre de la Soul. Mais la plus grande surprise de cette édition a été l’annonce de la participation du chanteur de variétés français Danny Brillant. Ce dernier viendra rallumer la flamme du Jazz et du swing. Il présentera son tout dernier album « Jazz… à la nouvelle Orléans », enregistré aux Etats-Unis avec les musiciens d’Harry Connick Jr.
Les spectacles auront lieu dans divers espaces de la ville. Par ailleurs, trois orchestres de rue formeront des parades et défileront dans le boulevard Mohammed V de Tanger. Le directeur du festival déclare s’attendre cette année à 20.000 spectateurs. Pour être à la hauteur de ces ambitions, le budget de l’événement a été augmenté. Il atteint aujourd’hui la somme de 2,5 millions DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *