Taoufiq Iziddiou : Architecte-danseur

Danseur permanent au CCNT (Centre chorégraphique national de Tours) et responsable artistique de la formation «Al Mokhtabar», Taoufiq Iziddiou est né le 5 mars 1975 à Marrakech. Architecte de formation, il est épris de théâtre et de danse, pour laquelle il suit une formation. En 1994, il intègre la Compagnie Labsat. En 1997, il quitte la compagnie de théâtre et suit une formation de théâtre universitaire avec l’atelier «Dyonisos». La même année, il découvre la danse à travers son premier professeur Cino Miller avec qui il suit une formation en Danse Modern Jazz au sein de la compagnie Treck.
A partir de 1999, Taoufiq Iziddiou poursuit une formation en danse contemporaine à l’Institut français de Marrakech. Puis il enchaîne d’autres stages en France. Depuis 2003, Taoufiq intègre la compagnie Mawguerite et devient permanent au Centre chorégraphique national de Tours.
En 2000, il crée son premier solo «170 Huit pas avec les artistes», joué à Marrakech dans le «Temps fort de la danse». En 2002, il créée «Je crie de mon délire» pièce jouée dans les Instituts français du Maroc et au Festival Mawazine.
Il fonde en 2002, avec deux danseurs marocains Bouchra Ouizguen et Saïd Aït el Moumen la Compagnie Anania. Il chorégraphie «Fina Ken’ti….». Ce spectacle fera l’ouverture du Festival de Ouagadougou et la clôture des Rencontres chorégraphiques de Carthage. A travers «Coeur sans corps», il est lauréat du programme «Visas pour la création».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *