Timlif consacre 150 MDH pour la promotion du cinéma

Timlif consacre 150 MDH pour la promotion du cinéma

Timlif Production, l’agence créée par le groupe RMK, ambitionne de donner une impulsion nouvelle au développement à la production cinématographique nationale. Et ce en déployant les moyens humains, financiers, techniques et technologiques les plus solides et innovants. Ainsi, cette alliance permettra de valoriser les différentes phases du cycle de production et d’exploitation des œuvres cinématographiques et télévisuelles. De plus, elle contribuera à repousser les limites des complémentarités entre la création artistique, l’innovation technologique et les exigences économiques du 7ème art au Maroc. De ce fait, les objectifs tracés par Timlif Production s’articulent autour de quatre axes prioritaires. «Nous œuvrons de façon à pourvoir fédérer les meilleurs talents, confirmés ou débutants autour de projets bien identifiés. Nous tenons également à globaliser et maîtriser toute la chaîne de production cinématographique allant de l’écriture jusqu’à la distribution», a souligné Redouane Bayed président de RMK et M2M Group lors d’une conférence de presse tenue mardi 8 juin 2010 à Casablanca. Et de poursuivre que «l’internationalisation et le renforcement des démarches volontaristes en vue de l’industrialisation et la rationalisation du secteur audiovisuel figurent parmi les enjeux primaires de l’agence». Afin de mettre en œuvre ces finalités, Timlif met en place un plan quinquennal 2010-2015. Une enveloppe de 150 MDH sera versée pour ce programme qui vise la production de 5 à 7 long-métrages dont une comédie musicale et un film d’animation en 3 D. «Ces projets seront confiés à des scénaristes et réalisateurs marocains talentueux. Ils seront orientés à la fois pour un public national et international», a noté M. Bayed. Dans la même optique, Timlif prévoit la production de 5 séries et téléfilms, ainsi que des programmes spéciaux, notamment pour le mois de Ramadan, destinés aux chaînes de télévisions nationales et internationales. En outre, l’agence envisage la création du premier centre de traitement de l’image et du son équipé des meilleures technologies existantes. Selon Redouane Bayed, ce centre sera destiné à la fois aux besoins de Timlif ainsi que ceux du marché national et international. S’inscrivant dans le processus du développement du cinéma marocain, Timlif mise essentiellement sur l’adoption d’une stratégie de production et de distribution «légale» de CD et DVD d’œuvres nationales et internationales. De même, les responsables affichent une grande ambition d’exploiter et d’acquérir un large réseau de salles de cinémas dans plusieurs villes. «Nous voulons donner à ces lieux mythiques une nouvelle vie avec les programmes les plus innovants et les plus riches, incluant cinéma d’auteur, théâtre, musique, ballet», a énuméré Nour-Eddine Lakhmari , cinéaste et directeur général de Timlif. C’est avec ce cinéaste que Timlif démarrera son volet production et ce avec le lancement de «Zéro» et «le retour». Deux longs-métrages signés Lakhmari qui sortiront en salles respectivement en 2011 et 2012.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *