Un millésime d’exception pour le Printemps musical des alizés

Un millésime d’exception pour le Printemps musical des alizés

Le Printemps musical des alizés d’Essaouira, qui s’apprête à souffler sa neuvième bougie (16 au 19 avril), prévoit un millésime d’exception débordant de nouveautés et de jeunesse avec une prestation inédite réunissant l’Orchestre des enfants de France et le Choeur des enfants du Maroc qui vont se retrouver autour d’une partition de Bassey, spécialement écrite pour chœur et orchestre. Quatre jours durant, Essaouira va parler le langage de la grande musique.
 En journée comme en soirée, les concerts vont se suivre et se chevaucher et les mélomanes les plus exigeants n’auront que l’embarras du choix. Parmi les invités de cette édition du festival, organisé par la Fondation Alizés, il y a lieu de citer notamment l’ensemble Solti de Budapest, l’European Camerata, le quatuor Anches Hantées, le trio Dali et pour la première fois au Maroc, les révélations classiques de l’ADAMI (France) pour l’année 2009 interprétées et chantées d’abord à Essaouira. La ligne artistique du festival est claire : privilégier la virtuosité et la jeunesse et sortir des sentiers battus avec notamment des œuvres de Bela Bartok, Fauré, Grieg, Brahms ou Mendelsohn sans oublier Bach, Saint-Saens, Massenet, Schubert et bien d’autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *