Une harmonie musciale entre tradition et modernité

Une harmonie musciale entre tradition et modernité

L’ouverture de la 44ème édition du Festival national des arts populaires (FNAP), organisé par la Fondation des festivals de Marrakech, a été présidée par Mounir Chraïbi, wali de la région de Marrakech Tensift-Al Haouz et Driss Benhima, président de la Royal Air Maroc, ainsi que plusieurs personnalités politiques et artistiques.
A la veille de l’ouverture officielle, une parade allant de la place de la liberté au palais Badiï a été organisée. Elle a rassemblé plus de 700 artistes en provenance de toutes les régions du Royaume. En outre, un déjeuner a été offert pour honorer deux artistes de renom. Il s’agit d’Ahmed Kartaoui, Maâlem de la troupe Rokba de Zagora et de Saddia Charaf, Maâlma de la troupe Guedra de la ville de Guelmim. Ces deux artistes sont connus comme les plus anciens des chefs de troupes au Royaume, ayant participé au FNAP durant 44 éditions.
Pour sa part, Khadija Zahidi, directrice du FNAP, a déclaré à ALM que «depuis 1959, le FNAP anime la cité impériale, par des rencontres artistiques sans égal. L’esprit de sauvegarde du patrimoine culturel marocain est certes considéré comme étant une priorité pour la Fondation des festivals de Marrakech, les autorités et les professionnels du tourisme. L’art populaire musical demeure une source inépuisable d’inspiration pour les artistes et groupes modernes, qui, loin de dénaturer notre culture, l’enrichissent à chaque occasion et la font évoluer».
Le spectacle offert lors de cette 44ème édition du FNAP rend hommage à toute une société qui n’a jamais cessé de considérer ce patrimoine ancestral hors – pair. Entre chant et danse, la tradition marocaine musicale permet à cet immense trésor de perdurer dans le temps. Par souci d’authenticité, cette édition a été marquée par des thèmes théâtraux où le geste revêt son entière expression pour permettre aux artistes de vivre pour le public.
L’histoire des arts populaires marocains fait partie intégrante des traditions et coutumes de tout un peuple qui préserve son patrimoine propre qui date de plus de deux mille ans. En provenance de toutes les régions du Royaume, des troupes musicales se retrouvent chaque année à Marrakech, discutent, créent des shows en se réunissant pour l’art dans son état brut. Par ailleurs, l’art populaire incarne tout ce que le peuple aime. Se basant sur ce constat, les organisateurs de cette 44ème édition du FNAP ont souhaité transmettre cet art ancestral aux nouvelles générations. En effet, la vision est de présenter à toutes les tranches d’âge un genre musical qui réussira à les divertir en conservant ses fondements patrimoniaux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *