Une reproduction artistique des œuvres de Cézanne et Majorelle

Une reproduction artistique des œuvres de Cézanne et Majorelle

Les deux timbres ont été dévoilés jeudi dernier à Rabat

Ce bloc de deux timbres, mis en vente depuis vendredi et ayant fait l’objet d’un document philatélique,  reprend les façades des deux musées sur une belle réalisation philatélique.

Pour bien marquer l’exposition «Les couleurs de l’impressionnisme: chefs-d’œuvre des collections du Musée d’Orsay» qui se poursuit à Rabat jusqu’au 31 août, le Groupe Barid Al-Maghrib et la Poste française ont émis, jeudi, un timbre-poste reproduisant deux œuvres époustouflantes. Il s’agit de celle de Paul Cézanne, avec son œuvre «Le Golf de Marseille vu de l’Estaque» et de Jacques Majorelle qui compte à son actif une œuvre  sur les traditions marocaines. Celles-ci étant respectivement exposées au musée d’Orsay et au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain. Ce bloc de deux timbres, mis en vente depuis vendredi et ayant fait l’objet d’un document philatélique,  reprend les façades des deux musées sur une belle réalisation philatélique qui consolide les liens entre les deux institutions. Pour Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des Musées, un tel acte est «Toujours encourageant». Par l’occasion, il doit une fière chandelle à Marie Cécile Tardieu, responsable du service économique à l’ambassade de France, «qui a eu cette idée».

A propos de l’exposition, M. Qotbi ne manque pas d’avancer un chiffre. «Nous sommes à environ 10.000 visiteurs. C’est du jamais vu. Cela veut dire que tous les Marocains aiment l’art et la culture. Le chemin de la lumière c’est ce musée. Bon vol à ce timbre ! s’exprime-t-il en rappelant que cette exposition est prêtée par le musée d’Orsay.

De son côté, Amin Benjelloun Touimi, directeur général du Groupe Barid Al-Maghrib, précise que cette double émission Majorelle issue du musée Rabat et du Musée d’Orsay, «se distingue par son lancement conjoint et sa circulation de part et d’autre dans la Méditerranée».

Pour lui, l’émission commune de timbre poste demeure un événement exceptionnel  dans le monde de la philatélie car elle révèle la solidarité et la solidité et l’ampleur de liens entre les deux parties.  Il indique que ce projet remonte à 2017. «Il a été inscrit dans le cadre d’un accord de coopération avec la Poste française qui couvrait le développement durable, les services électroniques et services financiers postaux», détaille-t-il. Selon ses dires, ce bloc est destiné à valoriser les richesses de nos musées.

Outre l’émission avec d’autres pays, cette parution s’ajoute à celle de 2001 qui portait sur le patrimoine. Le choix s’était porté sur les fontaines Nejjarine de Fès et Wallace de Paris. 

Il rappelle que Poste Maroc a émis une série de timbres avec la contribution de nombreux artistes de renom comme Delacroix, Hassan El Glaoui et Mehdi Qotbi.

A son tour, Paul Forceville, directeur des relations européennes et internationales du Groupe français La Poste, se félicite de cette opération qui illustre les relations entre les deux pays. «Le Maroc tient toute sa place comme vice-président de l’exploitation postale  de l’Union postale universelle qui rencontre quelques difficultés», détaille-t-il. Le responsable cite l’œuvre de  Cézanne à Marseille, là où l’assemblée générale de l’Euromed postal se tient les 25 et 26 juin.

«Le dévoilement d’un timbre c’est toujours un moment très particulier. Mais c’est aussi un résumé de la vie de la culture et l’activité des nations. C’est pour cela que malgré les baisses de volume que nous voyons dans le domaine des courriers, il reste que beaucoup de gens collectionnent et aiment les timbres.

Les émissions communes sont aussi des événements rares», ajoute-t-il. Egalement de la partie, l’ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, indique qu’une émission commune n’est pas anodine mais symbolique à bien des titres. «C’est le reflet d’une coopération déterminée et féconde entre deux institutions sœurs».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *