Wafaa Borkadi : «Cet événement vise à promouvoir les jeunes cinéastes»

Wafaa Borkadi : «Cet événement vise à promouvoir les jeunes cinéastes»



ALM : Qu’est-ce qui distingue cette 4ème édition du Festival du film de l’étudiant?
Wafaa Borkadi :  Placée sous le signe «Innovation et développement», la 4ème édition du Festival international du film de l’étudiant est honorée cette année par le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le glorifie. Elle est marquée par un programme riche et varié en activités artistiques destiné aux participants et cinéphiles afin de multiplier les opportunités de rencontres et cibler au mieux les possibilités d’échange et de partenariat. Au menu des expositions collectives en collaboration avec l’École supérieure des beaux-arts, Everycom et l’Association Bassamat des beaux-arts, conférence sur les films animés en partenariat avec l’Ecole de Gobelins, atelier d’animation encadré par Brigit Maher en partenariat avec le service culturel américain, rencontre avec le réalisateur égyptien Ahmed Chaker, hommage à feu Nourreddine Kacheté en collaboration avec Cinémag et l’Association marocaines des critiques de cinéma. Cette édition propose un concours thématique portant sur «la télécommunication à l’horizon de 2020», pour initier une réflexion prospective sur ce domaine en plein développement et le rapport des jeunes avec ses nouvelles technologies.

Quels sont les l’objectifs de cette manifestation?
A l’image des manifestations culturelles, cet événement, offre un espace de partage d’idées et d’expériences dans les domaines audiovisuels entre les participants d’ici et d’ailleurs et permet aussi aux visiteurs de découvrir la dynamique de développement socioculturel que connaît le Maroc et l’évolution qui marque le secteur cinématographique contemporain. Formant une plate-forme promotionnelle présentant tout ce qu’il y a de plus récent dans le domaine audiovisuel, ce rendez-vous fournit l’occasion propice pour faire connaître les productions des jeunes talents et répond au souci de s’ouvrir sur toutes les expériences filmiques d’ici et d’ailleurs. Notre rendez-vous, à la fois créatif et festif, reste fidèle à sa mission principale, celle de promouvoir les jeunes cinéastes avides de beauté, d’aventure et de liberté.

Quels sont les acquis de ce festival ?
Le FIFE édition 2011 retrace les diverses facettes de notre futur patrimoine cinématographique, toutes tendances confondues. Il se veut un espace d’échange et de débats accueillant des réalisateurs, des techniciens et des critiques d’art, ainsi que des activités artistiques venant impulser le rayonnement interculturel de notre pays. Les films primés lors des éditions précédentes ont été estimés comme un formidable miroir de la dimension créative, que ce soit par leur apport esthétique comme par leur qualité représentative. Un appel qui nous invite à explorer la créativité dans les différences qui doivent être considérées comme une source d’inspiration enrichissante.

Quel est le budget de ce festival?
Grâce à nos partenaires, privés et publics, nous avons pu assurer la continuité de cet événement et son bon déroulement malgré les contraintes budgétaires qui dépassent dans leurs dépenses réelles la somme de 600.000DH. C’est grâce aux contributions de nos partenaires qu’on a réussi à mettre en relief les mutations que connaît le cinéma au Maroc et à l’étranger à travers toutes ses expériences et ses sensibilités, en mettant l’accent sur les symboles vivants de la relève : les étudiants d’aujourd’hui, qui sont les professionnels de demain. Qu’ils trouvent ici l’expression de nos considérations les plus dévouées pour l’intérêt qu’ils ont accordé à cet événement dédié à nos futures générations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *