Balisage : La commission zéro discutée à Fès

Quinzième édition de l’assemblée générale de l’AFAT du 18 au 21 novembre à Fès. Côté marocain, un optimisme inoxydable sur l’évolution de la conjoncture touristique. Côté français, interrogations sur le futur proche. Adil Douiri rappelle les objectifs 2010, les intervenants français limitent leurs projections au premier d’avril 2005. Fervent défenseur de la promotion, le ministre revient sur les atouts de Fès et du Maroc, «terre d’authenticité, construite par des millénaires d’histoire». Moins académique, un voyagiste français s’inquiète de sa petite commission, son collègue, lui, souhaite ouvertement une meilleure desserte sur Fès. Le ministre salue l’augmentation des budgets alloués à l’Office du Tourisme. Une augmentation qui a du mal à profiter au CRT local, qui se débat dans ses difficultés financières, avec un budget de 1,2 millions de dirhams.
L’essort du produit marocain passe certainement par les études de marketing, comme l’a rappelé le ministre du Tourisme, qui expose par ailleurs sur le rythme des constructions des lits.
Hantés par l’urgence du moment, les membres de l’Afat jouent des pronostics et s’inquiètent du sort qui a frappé leurs homologues américains, décimés à 40% en l’espace de cinq ans par la commission zéro. En France, plus d’une agence de voyages sur six fermeront. D’où les mines lourdes durant ce congrès Afat qui pourtant, a été malgré toutes les inquiétudes, riche en déclarations . Ainsi si le ministre qui survole la toute nouvelle proximité aérienne de Fès cherche le positionnement de la ville entre Grenade et Florence, force est de constater que pour les voyagistes français présents, Fès se trouve à Fès. Une ville riche de son authenticité et qui a apparemment séduit le président de l’Afat qui a déclaré que cette 15e convention est la meilleure. De leur côté, les professionnels n’étaient pas en reste. Les trois jours ont été mis à profit pour familiariser les agents avec le produit fassi dans sa complexité, le golfe en particulier. Prélude certainement de la réunion de l’association européenne des golfeurs prévus ce week end à Fès avec la participation de 27 TO spécialisés dans le golfe. Notons que la plupart des opérateurs français sont venus avec leurs TO (Fram, Kuoni, Royal Tours). Ce sont d’abord des réseaux de vente qui vendent à travers les TO mais qui, à l’occasion, n’hésitent pas à monter au filet et à vendre directement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *