Cegelec Maroc change de patron

Cegelec Maroc change de patron

A partir du 1er avril 2005, Ahmed Rahmani est le directeur général de Cegelec Maroc, filiale du géant international de l’ingénierie électrique. M.Rahmani vient succéder à Abdellah Tabat, directeur général sortant, nommé, par la même occasion, président de Cegelec Paris. La cérémonie de nomination, organisée au Meridien Royal Mansour de Casablanca, est présidée par Pierre Masson, président de Cegelec Worldwide Busines en présence de Michel Dessarthe Senior vice président, directeur des ressources humaines. Depuis sa création en 1946, la filiale marocaine de Cegelec a toujours accompagné le développement économique et technologique du pays. Au fil de son existence, Cegelec a diversifié ses activités dans plusieurs domaines en s’appuyant sur le savoir-faire de ses équipes marocaines et sur les compétences détenues par le groupe à travers le monde. Elle a ainsi acquis de solides références dans des secteurs comme la maintenance globale et industrielle, les systèmes de contrôle et d’automatisation de sites industriels, la télégestion des réseaux d’adduction d’eau potable et d’irrigation, les télécommunications fixes et mobiles, la climatisation, ventilation et plomberie, etc. Parmi ses nombreuses réalisations, la remise à niveau du circuit de puissance électrique pour la raffinerie de la SAMIR, le Parc éolien de la nouvelle cimenterie du groupe Lafarge à Tétouan et la maintenance du nouveau Club Med de Marrakech. Première filiale en dehors de l’Europe par un chiffre d’affaires de 700 millions de DH et une croissance des commandes de plus de 15 %, Cegelec Maroc constitue une des plus grandes filiales du Groupe par sa taille avec un effectif de 1.500 personnes dont 90 ingénieurs.
Actuellement, elle est le partenaire historique des grandes entreprises marocaines, à savoir l’ONE, l’OCP, l’ONA, l’ONEP, l’ONCF ou encore la SAMIR.  Grâce à la qualité de ses prestations, le respect des délais et des coûts, Cegelec a réussi à s’ancrer dans le paysage économique et industriel marocain.
Exemple de partenariat, à côté de l’ONE, cette filiale marocaine a accompagné la production de l’énergie électrique dans les différentes centrales thermiques, hydrauliques et éoliennes du pays et a également participé aux projets d’électrification rurale lancés par l’office au rythme de plus deux villages par jour. À ce jour, plus de 25 % des villages marocains ont été électrifiés par Cegelec qui s’est vue confier entre 2004 et 2005 de nouveaux projets d’électrification dans différentes provinces du Royaume portant sur pas moins de 1.500 villages.
Ainsi, en 2003, Cegelec Maroc a vu ses efforts et ses compétences reconnus. L’entreprise a mérité la certification de la totalité de ses activités suivant les exigences requises par la norme internationale ISO 9001 version 2000. Le label recouvre ce qu’une entreprise doit réaliser pour répondre aux exigences qualité du client et aux exigences réglementaires applicables, tout en visant l’amélioration de la satisfaction du client et la réalisation d’une amélioration continue de ses performances dans la recherche de ces objectifs.Dans la même perspective, et afin d’évoluer le niveau de compétence et de savoir-faire de ses équipes, Cegelec a noué des liens étroits avec les Grandes écoles marocaines et étrangères, et participe régulièrement aux séminaires organisés entre celles-ci et l’industrie de l’ingénierie électrique .
Le niveau de compétence du personnel de Cegelec Maroc est soutenu par un programme de formation particulièrement développé. La filiale marocaine bénéfice des nombreuses formations, générales ou spécifiques, dispensées chaque année dans le cadre de la Cegelec Group University.
Enfin, pour mieux servir ses clients et pour être plus proche d’eux, Cegelec a ouvert en 2004 quatre bureaux supplémentaires au Maroc, notamment à Rabat, Tanger, Agadir et Marrakech.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *