PROMO ALM
PROMO ALM

Conjoncture industrielle: La parachimie sauve la mise en octobre

Conjoncture industrielle: La parachimie sauve  la mise en octobre

Les industriels se plaignent de la stagnation de leurs activités au titre du dixième mois de l’année. Les opinions convergent toutes vers une stabilité du climat industriel national. Ceci a été clairement souligné par Bank Al-Maghrib dans son enquête mensuelle de conjoncture. Les résultats collectés font état d’un taux d’utilisation des capacités au même niveau que le mois précédent.

Le mois d’octobre a connu, par ailleurs, un repli des ventes. Cette baisse a touché l’ensemble des branches. Si les ventes au marché local ont connu une diminution, celles réalisées sur le marché étranger ont connu une stagnation. «Par branche d’activité, la baisse des ventes dans la «chimie et parachimie» aurait concerné l’ensemble des sousbranches, à l’exception de l’«industrie chimique» où elles auraient augmenté», explique Bank Al-Maghrib dans son enquête. Même tendance pour les ventes «mécaniques et métallurgiques». Ces dernières ont fléchi sur le marché local contre une amélioration sur le marché étranger, notamment pour le travail des métaux et de l’industrie automobile.

Les nouvelles commandes ont également connu une diminution. Une décadence expliquée principalement par la baisse des commandes provenant du marché local et la stagnation de celles du marché étranger. Ainsi, les carnets de commande se sont établis à un niveau inférieur à la normale au cours du dixième mois de l’année.
Sur la toile industrielle, la branche chimie et parachimie a sauvé la mise. La production du secteur aurait augmenté en octobre. C’est ce dont témoignent les deux tiers des industriels interviewés. «Cette hausse résulte de l’amélioration de l’activité dans la sous-branche «cokéfaction et raffinage»», indique à cet égard Bank Al-Maghrib. De ce fait le taux d’utilisation des capacités s’est également amélioré de 69% par rapport au mois précédent.

Il en est de même pour les industries mécanique et métallurgie. 40% des industriels issus de ce secteur ont confirmé une augmentation de production. En revanche, les ventes auraient diminué selon 68% des entreprises et stagné pour 26% des industriels interviewés. Ainsi les commandes du secteur ont connu un repli. C’est ce qu’a déclaré 41% des professionnels sujets à l’enquête.
L’industrie agroalimentaire est passée, quant à elle, par une phase délicate.

La production du secteur a connu une baisse au titre du mois d’octobre. Ainsi le taux d’utilisation de capacité a fléchi de 4 points pour s’établir à 72% au titre du 10ème mois de l’année. En termes de ventes, 60% des industriels déclarent une baisse sur le marché local au moment où les expéditions à l’étranger enregistrent une hausse pour 51% des entreprises. Même sort pour l’industrie du textile. Selon 36% des industriels interviewés, le secteur a vu sa production à la baisse. En termes de ventes, les avis sont départagés contre une baisse pour 45% des entreprises et une hausse confirmée par 29% des industriels. Pour les trois mois à venir, la moitié des entreprises anticipe une stagnation de la production et 41% une hausse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *