Construire pour les handicapés

Construire pour les handicapés

Dans l’aménagement de l’environnement, les personnes handicapées n’ont pas à être traitées « différemment » ou considérées comme un groupe à part ayant des besoins très spécifiques. Toute initiative devrait se baser sur le principe de donner aux handicapés la possibilité à une vie normale en société. Cependant, de nombreux besoins de cette tranche de la population doivent être pris en compte par les architectes et les ingénieurs lors de la conception des plans et de la mise en construction du projet. Ainsi, parmi les principales spécifications permettant de faciliter au plus juste la vie des handicapés celles permettant de supprimer toute barrière architecturale et de donner un accès à l’ensemble des logements pour mener une vie sociale normale.
Les exigences des handicapés physiques qui souhaitent un minimum d’accessibilité sont relativement peu nombreuses et peuvent aisément être satisfaites lorsque les plans de bâtiments neufs sont établis. Il est aussi possible d’améliorer notablement l’accessibilité à des bâtiments existants lors de leur réhabilitation.
Toutefois, afin de parvenir à un résultat à la fois pratique et économique, il serait opportun que les exigences soient recensées et prises en considération à un stade précoce de la planification et de la construction.
Construire en prenant en compte les différents besoins de cette tranche de la population ne pourrait que les aider à mener une vie tout à fait normale, ce qui pourrait contribuer à améliorer progressivement l’accessibilité dans l’environnement. Mais à chaque type d’handicap, des besoins spécifiques qui peuvent être réunis dans les quatre groupes suivants: handicapés moteurs; malvoyants; malentendants et autres. A chaque groupe, des spécificités qu’il faudrait respecter mais tous ont un point en commun : faciliter au plus leur mobilité dans l’espace d’un côté et agrandir l’accessibilité des différents endroits des constructions.
A ce sujet, il est très important de signaler que de nombreuses normes ont été établies en la matière. La normalisation internationale traite ainsi dans le cadre de la construction immobilière les besoins des handicapés dans les bâtiments ainsi que les lignes directrices pour la conception dans une norme générique importante ( ISO 9527), qui propose des démarches à suivre. C’est un document à consulter systématiquement lors de la construction de tout nouveau bâtiment.
Les normalisateurs internationaux, français notamment, se sont également intéressés à ce domaine en adoptant les normes suivantes qu’il est souhaitable d’adopter pour que les personnes handicapées marocaines ne soient plus marginalisées. Par ailleurs, les différents concernés par l’acte de bâtir doivent tenir compte du guide relative aux principes directeurs pour les normalisateurs afin de répondre aux besoins des personnes âgées et celles ayant des incapacités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *