Le holding Al Omrane fait son bilan

Le holding Al Omrane fait son bilan

Vendredi 30 septembre 2005 s’est réuni à Rabat le conseil de surveillance du holding d’aménagement Al Omrane. Présidée par Taoufiq Hejira, ministre chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, cette réunion a eu à discuter les résultats et réalisations du holding durant l’exercice 2004.
Une année durant laquelle Al Omrane s’est imposé en tant qu’acteur majeur dans la mise en oeuvre de la politique gouvernementale en matière d’habitat social. C’est ainsi que durant cet exercice, le holding d’aménagement a eu à construire quelque 29 954 unités d’habitat, toute achevées en 2004. D’autre part, 59 936 autres unités ont été mises en chantier, enregistrant des taux de réalisation des prévisions qui dépassent les 84 %. Des projets qui ont nécessité des investissements globaux de l’ordre de 1,41 milliards DH.
Pour ce qui est du bilan financier, il est tout aussi flatteur. Durant ces douze mois de l’année dernière, le chiffre d’affaires d’Al Omrane était de l’ordre 858 millions DH. Les recettes clients du holding ont atteint la somme de 988 millions DH alors que le résultat est de l’ordre de 41 millions DH.
Autre sujet à l’ordre du jour de cette réunion, le projet de refonte des opérateurs publics de l’habitat qui est entré dans sa phase ultime. En effet, c’est dans le courant de l’année 2006 que le processus d’intégration des établissements régionaux d’aménagement et de construction (ERAC) après leur transformation en sociétés anonymes, sera parachevé.
A ce sujet, Taoufik Hejira a affirmé dans des propos relayés par l’agence MAP que le processus de fusion d’Al Omrane se déroule dans d’excellentes conditions, soulignant qu’il s’agit d’un grand chantier du gouvernement consistant à mettre tous les opérateurs publics de l’habitat dans le cadre holding qui sera au service  du secteur privé et aidera les pouvoirs publics à atteindre le rythme des 100.000 logements. Après avoir souligné que la première phase de la fusion s’est achevée avec succès, le ministre a indiqué que la 2ème étape, qui a été engagée, consiste en la transformation des sept ERAC actuels en société d’Etat pour faciliter leur intégration dans le cadre de ce grand holding. «Les premiers résultats sont très satisfaisants et probants et cela nous encourage à entamer la 2ème partie de la fusion avec beaucoup de sérénité et d’optimisme», a déclaré le ministre.
Il est à signaler que le holding d’aménagement Al Omrane est une holding à capitaux publics (874 M DH) sous forme de société anonyme. Issu de la fusion, en 2004, des trois sociétés : l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre (ANHI), la Société nationale d’équipement et de construction (SNEC) et Attacharouk. Al Omrane devrait, à terme, intégrer les sept Etablissements régionaux d’aménagement et de construction (ERAC).
L’objectif n’est autre que la constitution un grand opérateur national public à même d’éviter les tracas engendrés par la multiplicité des intervenants étatiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *