Les Belges investissent plus de 600 millions de dirhams à Casa-Anfa

Les Belges investissent plus de 600 millions  de dirhams à Casa-Anfa

Presque deux ans après l’appel d’offres de l’Agence urbaine de développement d’Anfa (AUDA), les groupes belges Thomas & Piron et AG Real Estate s’apprêtent à recevoir dans moins d’un mois leur permis de construire pour lancer la vente de leur projet immobilier à Casa-Anfa. «Louise», c’est le nom qu’auront ces résidences de 214 unités de haut standing et de divers volumes.

«A Bruxelles, l’avenue «Louise» est considérée comme l’artère la plus prestigieuse de la capitale belge. En donnant ce nom à cette future superbe résidence, nous voulons lui donner toutes ses lettres de noblesse», a déclaré à ALM Louis-Marie Piron, fondateur du groupe Thomas & Piron.Ce projet qui devrait mobiliser un investissement total de plus de 600 millions de DH partagé entre les deux investisseurs belges est financé par une banque marocaine, en l’occurrence Attijariwafa bank.

Et pour se positionner par rapport à la concurrence au Maroc, Thomas & Piron entend capitaliser sur sa notoriété de premier bâtisseur en Belgique (1.000 maisons et appartements construits par an) et qui lui a valu un chiffre d’affaires consolidé de plus de 11% en 2015 par rapport à 2014, soit 331 millions d’euros. «Notre stratégie est très simple : le client est à la tête de la pyramide. Dans notre groupe, tout le monde est orienté client : le respect du client, le respect de la qualité, le respect des délais», a souligné M. Piron. Et d’ajouter : «Ce qu’on veut vraiment faire, c’est un produit de qualité triple A. Un produit vis-à-vis duquel les gens auront entière satisfaction et qui fera que les gens en parleront et nous aideront à le vendre à d’autres…».

Pour atteindre cet objectif, M. Piron entend capitaliser sur la qualité des produits et la main-d’œuvre locaux en «apportant un encadrement plus rapproché, notre expertise, notre souci du détail afin de produire ce que les clients cherchent et dont ils rêvent».
En ce qui concerne les prix de vente, M. Piron précise: «Il n’y a pas de miracle, on va adopter les mêmes prix qui sont pratiqués sur le marché, avec la seule différence que nous allons apporter une qualité supérieure pour le même prix».

Du côté d’AG Real Estate, un groupe qui représente 60 milliards d’Euro d’investissement dont 10%, soit 6 milliards dans l’immobilier, «le projet Louis constitue un premier investissement au Maroc et une opportunité pour voir si cette expérience dans le secteur résidentiel peut être étendu à d’autres secteurs que l’immobilier», a indiqué à ALM Alain De Coster, Group Chief investment Officer de AG Real Estate.

«Ce premier projet en partenariat avec Thomas et Piron nous permet d’être sur place et de voir si nous n’avons pas d’autres opportunités  pour notre groupe au Maroc, notamment au niveau du développement et la gestion de Parking,  l’investissement et le développement de bâtiments de bureaux et de centre  commerciaux».

A noter que 67% des investissements d’AG Real Estate sont en Belgique, 14% en France, à 2% aux Etats Unis et 5% en Italie, sans parler des projets en Espagne, en Allemagne, en Chine, etc. «Aujourd’hui, nous nous intéressons aussi, dans le cadre de notre politique de diversification, au Maroc, un pays stable politiquement et en plein développement économique», conclut Alain De Coster.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *