L’UE accorde 1 milliard de dh pour l’habitat

L’UE accorde 1 milliard de dh pour l’habitat

L’Union européenne s’investit dans l’éradication de l’habitat insalubre au Maroc. A cet effet, le premier partenaire économique du Royaume vient d’octroyer quelque 90 millions d’euro, l’équivalent d’un milliard de DH, sous forme de subventions non  remboursables destinées au financement du «programme d’appui sectoriel à la  résorption de l’habitat insalubre ». Et c’est vendredi 2 décembre que la convention de ce financement a été signée, du côté marocain par le ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, Ahmed Taoufiq Hejira ainsi que le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou.
Du côté européen, la convention a été signée par l’ambassadeur chef de la délégation de la Commission européenne au Maroc, Bruno Dethomas. «Ce don d’un milliard de dirhams vient enrichir l’approche-villes sans bidonvilles» qui constitue une composante essentielle du socle de l’INDH. Il constitue également les prémices de solutions aux problèmes que nous avons relevés durant l’évaluation de la première année d’exercice du programme villes sans bidonvilles», a précisé Ahmed Taoufiq Hejira dans des propos relayés par l’agence MAP. Et d’ajouter que ce programme dont l’exécution est étalée sur trois ans, ne concerne pas uniquement l’habitat. Il porte également sur les services de proximité, la lutte contre la pauvreté et le cadre de vie des populations pauvres.
L’ambassadeur chef de la délégation de la Commission européenne au Maroc a pour sa part souligné l’importance de la signature de cette convention qui porte sur « la suppression des bidonvilles dans le cadre d’un programme très cohérent insufflé par SM le Roi Mohammed VI». «Si la commission européenne s’est engagée à accorder ce don au Maroc, c’est qu’elle croit en cette stratégie de villes sans bidonvilles, qui a pour objectif d’absorber les bidonvilles d’ici 2010», a-t-il souligné. Le responsable européen a ajouté que ce nouveau type d’instrument flexible, introduit pour la première fois au Maroc, offre de prometteuses perspectives de développement et contribuera à la construction d’un partenariat renforcé entre le Maroc et l’Union européenne.

• F.G. (avec MAP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *