Indicateurs économiques et financiers : Les avoirs extérieurs de BAM reculent de 509 MDH

Indicateurs économiques et financiers : Les avoirs extérieurs de BAM reculent de 509 MDH

C’est une baisse de 509 millions de dirhams qui a été enregistrée par les avoirs extérieurs nets de Bank Al-Maghrib, au terme de la semaine se terminant le 5 septembre.
De fait, l’encours de ces avoirs s’est établi à 191,2 milliards de dirhams au 5 septembre, «demeurant toutefois en hausse de 17,2 milliards par rapport à fin décembre 2006», souligne la banque centrale dans son bilan hebdomadaire des principaux indicateurs économiques et financiers.
Sur le marché des devises, l’institution note l’évolution du dirham qui s’est apprécié face à l’euro de 0,04%, et déprécié de 0,16% face au dollar.     
Pour égaliser la balance de la liquidité sur le marché, BAM a injecté, entre le 30 août et le 5 septembre, un montant moyen de 3 milliards de dirhams par voie d’avances à 7 jours sur appel d’offres au taux de 3,25%, contre 7,5 milliards la semaine d’avant.
Parallèlement, le marché interbancaire a noté le recul du taux d’intérêt moyen à 3,34% au lieu de 3,39%, à contrario du volume des échanges sur ce segment et qui a bondi presque au double s’établissant à 848 millions de dirhams.
Par ailleurs, soulignons que la banque centrale n’a retenu aucune avance, lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours du 5 septembre, sur une base de demande chiffrée à 2 milliards de dirhams.
Sur le marché des adjudications, lors de celle du 4 septembre (pour une date de règlement fixée au 10 septembre), le Trésor a retenu un milliard de dirhams à l’issue d’une proposition globale de 3,3 milliards. A savoir que les souscriptions ont porté sur les bons à 52 semaines au taux de 3,40%, en hausse de 52 points de base par rapport à la dernière émission. Compte tenu des remboursements, d’un montant de 170 millions de dirhams, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’établit à 256,3 milliards de dirhams au 12 septembre.
 Rappelons qu’il y a quelques temps, BAM a publié les résultats mensuels de ces indicateurs au terme du septième mois de l’année , en mettant l’accent sur la baisse du taux moyen pondéré des dépôts à 6 mois à 36 points de base par rapport au mois précédent pour revenir à 3,28%, alors que celui des dépôts à 1an s’est élevé à 3,69%, en hausse de 7 points de base.
De plus, et en matière de finances publiques, le bilan du mois de juillet ressortait une hausse de 14,2% des recettes ordinaires, d’un montant de 100,5 milliards de dirhams. Cette hausse a d’ailleurs été considérée comme «plus rapide que celle de 7,9% des dépenses ordinaires», et qui se chiffraient à 78 milliards. Aussi, le solde ordinaire s’est-il nettement amélioré passant en un an de 15,6 à 22,4 milliards.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *