La campagne OST du ministère de l’habitat démarre

Pour cette saison, les enjeux des organismes sous tutelle du secrétariat d’Etat à l’habitat sont de taille. Développer un positionnement et une bonne image de marque et stimuler les ventes des produits immobiliers qu’ils commercialisent. A l’heure où le corps des promoteurs et aménageurs immobiliers s’épaissit de jour en jour et où la diversité de l’offre contraint les uns et les autres à redoubler d’efforts, le passage par la communication institutionnelle constitue la première porte à taper.
La campagne de communication en question s’articule autour de deux axes qui sont la sensibilisation par rapport aux méfaits de l’habitat insalubre et non réglementaire et la communication sur les valeurs communes aux différents OST. Préalablement à cela, ces organismes sous tutelle dont la SNEC, les ERAC, l’ANHI et Attacharouk, regroupés eux-mêmes au sein d’un groupement d’intérêt économique du nom d’IFMOC ont d’abord communiqué sur le travail qu’ils mènent pour palier les problèmes de l’habitat notamment insalubre et non réglementaire.
L’un des axes du programme national concernant ce volet en particulier est incarné par le projet national de résorption de l’habitat insalubre. Ce dernier porte sur presque 630.000 ménages pour l’habitat non réglementaire et 201.158 ménages pour les bidonvilles. Le plan d’intervention dont il s’agit concerne des opérations de restructuration, des programmes de lotissement de résorption et des projets de logements de résorption. S’étalant sur une période de dix années, il mobilisera une enveloppe financière de 28,86 milliards de DH alimentée conjointement par le Fonds de solidarité habitat, le budget général de l’Etat et la taxe spéciale sur le ciment. Le deuxième axe concerne le projet de loi sur le partenariat et l’action solidaire pour la lutte contre l’habitat insalubre. En cours de finalisation, il est supposé procurer au programme le cadre juridique et institutionnel d’intervention. L’apport d’une campagne de communication demeure par ailleurs indiscutable. En témoignent les résultats de la campagne de l’été denier. Elle a généré en termes de ventes la commercialisation de 6092 unités dont 1286 achetés par les RME, soit un chiffre de 952 millions de DH et des recettes de l’ordre de 400,3 millions de DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *