Les investissements marocains ont la cote en Guinée

Les investissements marocains ont la cote en Guinée

La tournée royale en Afrique continue de rapprocher le Maroc de son continent. À présent, c’est l’étape de la Guinée qui vient apporter sa brique à l’édifice.

En effet, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné du président Alpha Condé, a procédé, mardi 4 mars, dans la commune de Matam à Conakry, au lancement de plusieurs projets immobiliers portant sur la construction de trois complexes résidentiels de 3.000 logements.

«Les projets immobiliers, lancés par le Souverain, constituent une opération pilote qui ouvrira des perspectives prometteuses aux deux pays», a affirmé Mohamed Benchaâboun, président-directeur général du Groupe Banque centrale populaire (BCP), partenaire financier du Groupe Addoha dans ces projets. Aussi, selon Anas Sefrioui, président-directeur général du Groupe Addoha, «ces projets auront un impact bénéfique sur le développement des industries guinéennes, notamment celles liées à la construction (menuiserie, aluminium, etc) et généreront des milliers d’emplois directs et indirects».

Ainsi, expression de la détermination de Sa Majesté le Roi à faire profiter les pays du continent africain de l’expérience marocaine, hautement appréciée, en matière de lutte contre l’habitat insalubre, ces trois complexes résidentiels de différents standings, qui seront réalisés par le groupe marocain Addoha, ont nécessité un investissement global de 2 milliards de dirhams. Aussi, à cette occasion, le Souverain, accompagné du président guinéen, a visité un guichet unique comprenant les services de vente, de notariat, de conservation foncière et de distribution d’eau et d’électricité. Dans le même sillage, SM le Roi a visité deux appartements témoin, représentant deux modèles de la catégorie «logement économique».

Par ailleurs, inscrites dans le cadre des efforts déployés par l’Etat guinéen pour faire face au déficit structurel en matière d’habitat, ces trois opérations s’étaleront sur une superficie globale de 9 hectares.

Plus en détails, le premier projet «Police» consiste en la construction d’un complexe de 1.891 logements, dont 1.486 unités économiques conçues avec une finition de qualité et un aménagement des plus agréables, pour un investissement global de 849 millions de dirhams. Couvrant un terrain de près de 5 hectares de superficie, ce complexe concerne également l’aménagement d’équipements de proximité, notamment un centre commercial, une école maternelle et des équipements socioculturels et générera environ 2.000 emplois directs.
Pour sa part, le deuxième projet, appelé «Douane», porte sur la construction de 761 logements, dont 633 unités économiques et 128 de standing, pour un coût global de 404 millions de dirhams et des emplois générés de l’ordre de 1.140 postes.

Enfin, le troisième complexe, baptisé «Kipé», prévoit la construction de 388 logements de standing, pour un investissement global de 493 millions de dirhams. Erigé sur un terrain de près de 2 hectares, ce complexe sera équipé de fitness et de spa ainsi que des piscines, et devra créer quelque 580 emplois directs. Aussi, jouissant d’un emplacement unique, en plein centre-ville, ces projets répondent à un besoin accru de la population guinéenne en matière de logement économique.

De ce fait, au-delà du simple investissement, ces projets intégrés permettront aux habitants de Conakry, notamment ceux à revenus limités, d’accéder à un logement décent à des conditions avantageuses, grâce à la mise à leur disposition d’un guichet unique offrant les services de banque, de notariat, de conservation foncière, de distribution d’eau potable et d’électricité.

Ainsi, ces trois projets immobiliers s’inscrivent en droite ligne de la Haute sollicitude de SM le Roi envers l’Afrique et ses besoins en matière d’assistance, et sa détermination à développer des partenariats mutuellement avec le continent, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, érigée en axe central de la politique extérieure du Maroc.

«Il s’agit d’une opération pilote en matière de réalisation de logements sociaux», a commenté M. Benchaâboun.

Et de poursuivre : «La réussite de ces projets ouvrira des perspectives prometteuses aussi bien pour les promoteurs immobiliers que pour les autres opérateurs économiques, qui pourraient intervenir soit en sous-traitance dans le domaine immobilier, soit dans le domaine financier». Aussi, revenant sur les termes du partenariat liant BCP et Addoha, M. Benchaâboun a indiqué que son groupe a «essayé de reproduire le modèle qui se fait au Maroc, à savoir le financement de la promotion immobilière dans les mêmes proportions que dans le Royaume et ce même en matière d’octroi de crédits aux acquéreurs potentiels».

Pour sa part, M. Sefrioui a souligné : «Cette opération n’est qu’une phase pilote qui nous permettra de lancer d’autres projets. En effet, le Groupe a été agréablement surpris par les résultats de la pré-commercialisation de ces 3.000 appartements». Et de poursuivre : «À cet effet, nous allons tout de suite lancer une deuxième phase de 3.000 autres appartements».

 

Avec MAP
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *