Les PME-PMI élisent un Président

Le choix est vite fait . Lors des élections, hier, pour la présidence de la fédération des PME-PMI. Les petites et moyennes entreprises ont voté massivement pour Hammad KassaL. Un choix pas trop difficile si on connaît son concurrent pour ce poste : Mourad Belmaâchi, ce dernier, rappelons-le, qui a failli fausser le jeu lors des dernières élections pour la Présidence de la CGEM n’a pas appris la leçon. Plus de 70 % des voix votantes ont choisi Hammad KassaL : un choix qui fait à la base d’un programme ambitieux. Pour sa première sortie médiatique après son élection M. Hammad KassaL à déclarer à ALM que les élections se sont passées dans des meilleures conditions Grâce notamment à une équipe jeune et dynamique composée des cadres de la CGEM. Il a rappelé par ailleurs les grandes lignes de son programme. Un programme qui vise de promouvoir ces entreprises et défendre leurs intérêts. Son plan d’action tourne essentiellement au tour de la formation et l’information dans les différents domaines qui font la vie quotidienne de la PME, du renforcement de la capacité de communication de la fédération et du renforcement de son implantation territoriale. De même, il vise par ce programme de ressusciter le dialogue avec les pouvoirs publics pour améliorer l’environnement de l’entreprise à travers le relâchement de la pression fiscale, et cela en mettant fin à une pression fiscale excessive, qui pénalise les PME marocaines par rapport à leurs voisines du bassin Nord –Méditerranéen. Objectif principal : supprimer la patente sur les sociétés et ramener le taux de la TVA à 15% seulement. De même, de mettre en place de nouveaux instruments de financement afin de remédier aux contraintes du financement classique qui freine le développement des entreprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *