Microsoft poursuivi en Corée du Sud

Deux semaines après avoir été condamné par la Commission européenne pour abus de position dominante, Microsoft fait l’objet d’une action en justice intentée lundi par le premier portail de Corée du Sud. « Nous venons d’intenter une action en justice contre Microsoft », a indiqué à l’AFP Park Hyun-Jung, un responsable de la société Daum Communications Corp., à sa sortie d’un tribunal du district de Séoul. La société sud-coréenne, premier portail Internet du pays avec 35 millions d’abonnés, demande 8,8 millions de dollars de dédommagement à Microsoft. Elle reproche au géant américain d’imposer son service de messagerie instantanée lors de la vente de son système d’exploitations Windows XP, limitant ainsi l’accès de produits concurrents.
Microsoft avait déjà été condamné, fin mars, par la Commission européenne à une amende record de 497 millions d’euros pour abus de position dominante sur le marché européen. Bruxelles reproche à l’Américain d’imposer ses logiciels de lecture de fichiers vidéo et audio avec la vente de son système d’exploitation. Microsoft a fait appel.
Daum est le plus grand concurrent local de Microsoft sur le marché en pleine croissance de la messagerie Internet. « Microsoft profite de sa situation monopolistique sur le marché des systèmes d’exploitation, pour étendre son monopole à celui de la messagerie internet, chassant ses concurrents et empêchant un commerce équitable », a déclaré dans un communiqué Lee Jae-Woong, directeur général de Daum. La firme coréenne a « des chances » de l’emporter, estime Lee Wang-Sang, expert à la LG Investment Securities, se basant sur la récente condamnation infligée à Microsoft par Bruxelles.
Daum offre gratuitement un système de messagerie baptisé « cafés », très populaire en Corée du Sud. Le pays a le taux de pénétration le plus élevé au monde en ce qui concerne les connexions internet à haut débit, auxquelles 11,5 millions de personnes ont accès. Près de 70% des 48 millions de Coréens du Sud ont l’internet. Daum affirme que sa part de marché des services de messagerie a chuté de 20,3% en août 2001 à 6,4% en avril 2003 tandis que celle de Microsoft a bondi de 29,4% à 75,5 %. Microsoft se défend d’imposer son service de messagerie, affirmant que ce dernier doit être téléchargé par le client et qu’il dépend donc d’un acte volontaire du consommateur, a expliqué le porte-parole de Microsoft Corée, Seo Min-Seog.
Daum a déjà poursuivi Microsoft devant la Commission antitrust sud-coréenne en 2001. Le dossier est toujours à l’étude.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *