Moubdii livre sa vision de l’administration dans l’avenir

Moubdii livre sa vision  de l’administration dans l’avenir

Le cumul du déficit en systèmes de retraite entre 2014 et 2022 avoisine les 135 milliards DH et les réserves seront épuisées en 2023. Ce chiffre a été réitéré, mercredi soir à Rabat, par le bilan des réalisations 2014-2016 entreprises par le département de Mohamed Moubdii.

Ce bilan, présenté lors de la 1ère rencontre consacrée à l’administration dans le futur, met en valeur les avantages de la réforme paramétrique qui permettra de reporter l’épuisement des réserves à 2031 au lieu de 2022. En attendant, le ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration livre sa vision du secteur dans l’avenir.

L’administration future aux yeux de Moubdii

Selon ses dires, «l’administration est censée faire face aux exigences de l’entourage interne et externe marqué par plusieurs contraintes et mutations». D’où l’intérêt de l’événement lors duquel le ministre de la fonction publique a étalé les démarches entreprises par son département. «Nous avons récemment entamé une conception intégrale de la modernisation de l’administration en tenant compte de la dimension territoriale de ce système de modernisation», détaille-t-il en rappelant la réalisation d’un diagnostic de ce système dans les administrations décentralisées et les collectivités territoriales de par les régions du Royaume. Pour ce faire, le ministère de tutelle a eu recours à des expériences internationales.

Les réalisations de la tutelle

Les démarches précitées ont, selon le ministre, «permis d’instaurer un programme d’action ambitieux mettant le citoyen au centre des intérêts du service public et comprenant des projets structurants pour la modernisation de l’administration». Ces projets portent sur la valorisation du capital humain, l’amélioration de la relation entre l’administration et l’usager du service public ainsi que sur la gouvernance. En détail, la valorisation des RH passe par la réforme du statut fondamental et général de la fonction publique outre la gestion prévisionnelle de ces RH. Concernant l’amélioration des rapports entre l’administration et les usagers, la tutelle a concentré ses efforts autour des procédures administratives les plus utilisées outre l’amélioration de l’administration électronique. De même, le ministre a rappelé le lancement de la stratégie nationale pour la lutte contre la corruption rentrant dans le cadre des réformes destinées à consolider les principes d’une administration efficace dans l’ensemble.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *