Offshoring : Plus de 1.400 nouveaux postes

Aux termes de cet accord, les sociétés signataires spécialisées dans les domaines de l’informatique, des finances, des solutions monétiques et de l’ingénierie, s’engagent à s’installer dans les zones Casa-nearshor et Rabat technopolis, dédiées aux activités de l’offshoring. La signature de ces conventions «s’inscrit dans le cadre de notre objectif visant à créer plus de 100.000 emplois à l’horizon 2015», a déclaré à la radio «Rabat chaîne Inter», le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami. Une fois les deux zones, Casa-nearshor et Rabat technopolis, seront lancées, «nous aurons une approche régionale et nous pourrons penser à créer d’autres zones d’offshoring dans d’autres villes du Maroc», a ajouté M. Chami. Pour sa part, le directeur général de Nestlé (région Maghreb), Victor Espirito-Santo, a souligné, dans une déclaration à la chaîne de télévision «2M», que «cet accord offre une opportunité pour établir au Maroc une entité de services pour nos unités au Maghreb notamment en Algérie, en Tunisie et au Maroc et éventuellement dans d’autres pays comme la Libye et la Mauritanie».
«Cet accord signé avec le Maroc nous permettra de réduire les coûts et d’améliorer l’efficacité dans le domaine des ressources humaines», a-t-il précisé. De son côté, le PDG d’Atos Origin France,  Didier Zeitoun, a souligné que cet accord «porte sur un investissement de l’ordre de 50 millions DH». «Nous avons une stratégie claire qui consiste à ce qu’Atos origin-Maroc serve à la fois des clients marocains et travaille en near-shore pour des clients français, suisses, et belges», a-t-il fait savoir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *