Opération de charme

Opération de charme

De plus en plus de touristes français viennent au Maroc. En effet, depuis 2002, les tendances du marché français sont à la hausse. Ce marché a connu au premier semestre de cette année, une hausse de 25% par rapport à 2003 avec 572.000 touristes totalisant 2.535.071 nuitées dans les hôtels classés. Et selon Redouane Rerhaye, délégué de l’ONMT en France, « le marché français pourrait générer approximativement 2, 5 millions de touristes par an d’ici à l’horizon 2010 ».
Le marché émetteur français occupe toujours la première position en termes de touristes et d’image de marque de l’économie touristique marocaine. En l’an 2002, le Maroc a enregistré l’arrivée de 877.000 et 2003 a réalisé 916.000 (rien que la ville de Marrakech enregistre plus de 500.000 arrivées).
Dans ce cadre, la RAM tente de suivre l’évolution du transport aérien entre les deux pays et ambitionne de favoriser un plan de densification de ses dessertes sur l’offre en sièges globale dont la capacité est estimée à 1.714 911 sièges au départ de la France. Le Maroc figure parmi les pays les plus vendus sur l’Afrique du Nord par les tour-opérateurs français, en l’occurrence Etapes Nouvelles avec 135.000 touristes, Fram près de 100.000, Nouvelles Frontières 83.000, Club Med 50.000, Look Voyages 47.000, Jet Tours 30.000, Accor Vacances 24.000 et Royal tours 17.000.
Les touristes français sont principalement et dans la plupart des cas des clients des voyagistes «Etapes Nouvelles», «Fram Orange» ou encore «Maxi». Le Maroc semblerait être toujours la destination plébiscitée des Français. En outre, le taux de satisfaction de l’image du Maroc auprès des Français est de l’ordre de 97%, avec un taux de retour de 28%.
L’heure est donc à l’optimisme côté marché français au Maroc. Les perspectives de croissance sur ce marché restent prometteuses et devraient évoluer de 10 à 15%. Ceci grâce à l’avènement de nouveaux entrants dans le transport aérien, notamment Air Horizons qui s’ajouteront aux efforts consentis par Royal Air Maroc. Une compagnie qui augmente sa capacité d’année en année de 20% à 30% en offre de sièges.
Pour augmenter davantage le taux de touristes venant visiter le Maroc plusieurs efforts sont réalisés. En effet, une politique de subventions a été menée par l’Office nationale marocain du tourisme en étroite collaboration avec le ministère du tourisme pour soutenir les voyagistes français. Ces voyagistes appellés également tour opérateurs ont pour rôle de proposer des packages au touristes français désirant visiter le Maroc. Ces packages sont des offres qui regroupent le billet d’avion, l’hôtel, le séjour, etc. Tout cela à des prix réduits et compétitifs. Cette option semblerait être très prisée de nos jours par les touristes. C’est une offre qui est en effet très alléchante car cela permet de réduire les frais du voyage et de profiter plus amplement de son séjour. Ceci tout en sachant que le tout est payé à l’avance. De ce fait, cette option rassure en quelque sorte les touristes, il ne risque pas d’avoir des problèmes quand au règlement de son séjour. Cependant certains touristes ne dépensent guère en dehors de leur packages. Selon les professionnels du secteur touristique, il semblerait que les touristes français fassent partie de cette catégorie. En effet, le pouvoir d’achat du touriste français est en chute. Le touriste français évite de dépenser en dehors de ses packages qu’il paie à l’avance. Les touristes français choisissent en grand nombre la destination Maroc, mais avec un budget très réduit en leur possession.
Par rapport aux Allemands et aux Scandinaves, les Français dépensent moins. Ils ont un budget plus réduit.
Outre cela, un hôtelier explique: «Sur un package vendu, 30% vont aux tours opérateurs, 15% aux distributeurs et 30% aux transporteurs aérien». Ceci sans oublier bien évidemment la marge du réceptif, c’est à dire, du voyagiste.
En attendant que le pouvoir d’achat des touristes français remonte la pente, des actions sont programmées par l’ONMT pour faire pression sur ce marché. Et ce, à travers des campagnes publicitaires et la participation à des manifestations de promotion de la destination Maroc. Comme ceci fut le cas au salon professionnel Top Resa à deauville et au Salon de Cannes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *