Sommet européen extraordinaire le 11 février pour relancer la croissance

Sommet européen extraordinaire le 11 février pour relancer la croissance

Les dirigeants de l’Union européenne se retrouveront à Bruxelles le 11 février pour un sommet extraordinaire consacré à la relance de la croissance économique, a annoncé lundi le président du Conseil européen, Herman van Rompuy, dans sa première grande initiative à ce poste. «C’est mon premier jour officiel de travail. Je prépare déjà le prochain Conseil européen du 11 février. J’ai pris l’initiative de convoquer ce Conseil dont le thème principal sera l’économie», a déclaré M. Van Rompuy dans un communiqué. «Nous avons besoin de davantage de croissance économique en vue de financer sur un fondement solide notre modèle social et pour préserver notre mode de vie européen», a-t-il ajouté. L’ancien Premier ministre belge occupe le poste de président stable de l’Union européenne, créé par le traité de Lisbonne, officiellement depuis le 1er décembre mais concrètement depuis le début de l’année. Le principe d’un sommet européen extraordinaire début février à Bruxelles était arrêté depuis la mi-décembre, mais aucune date n’avait encore été définitivement fixée pour l’organiser. Le dernier sommet européen ordinaire s’est déroulé les 10 et 11 décembre et le prochain est prévu les 25 et 26 mars. En choisissant d’organiser une réunion spéciale des dirigeants européens sur la grande priorité du moment, la réponse à la crise économique, M. Van Rompuy entend prendre sans tarder ses marques et tenter de s’imposer dans le nouveau paysage institutionnel européen né du traité de Lisbonne. L’ancien Premier ministre belge cherche à imprimer son autorité à la fois face à l’Espagne, qui vient de prendre la présidence tournante de l’UE -maintenue dans plusieurs domaines- et face au président de la Commission européenne José Manuel Barroso, qui ne compte pas se laisser voler la vedette. Madrid a fixé comme priorité de sa présidence semestrielle, qui a débuté le 1er janvier, la lutte contre la récession économique et la consolidation de la timide reprise qui se manifeste en Europe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *