Éditorial

Éditorial

Le lancement d’une campagne de sensibilisation aux investissements dans la Bourse montre bien la volonté des responsables de promouvoir les investissements boursiers, mais il cache tout aussi un malaise. Les indicateurs boursiers de la place de Casablanca peinent à afficher des performances dans le vert. Et tout porte à croire que l’on s’achemine cette année encore et pour la quatrième fois consécutive vers un bilan dans le rouge. Une campagne de communication peut bien avoir quelques résultats positifs, mais elle n’est pas suffisante à elle seule. Car il devient aujourd’hui vital de procéder à une vraie réforme du marché que tous les acteurs attendent d’ailleurs depuis un bon bout de temps. Sauf qu’il va falloir éviter de marginaliser les petits porteurs qui ont beaucoup perdu de leurs placements ces dernières années. Ce qui s’est traduit par une perte de confiance chez cette catégorie malgré l’exonération fiscale décidée par le gouvernement sortant sur l’épargne en Bourse. Tiens ! On n’entend plus parler de ce projet…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *