Fausse route

Fausse route

De 1%  on est passé à 1,2% pour Bank Al-Maghrib et 1,5% de croissance prévisionnelle pour l’année en cours pour le Haut-Commissariat au Plan.

Seul le gouvernement reste encore optimiste en tablant sur plus de 2% de croissance. Bien évidemment, le gouvernement, sous sa forme actuelle, sait qu’il n’aura pas beaucoup de comptes à rendre vu que les prochaines législatives devraient déboucher sur une nouvelle carte politique.

Mais passons. Au-delà des chiffres différents, parfois contradictoires, publiés, profitons de cette période de «campagne électorale» pour soulever les vraies questions sur les choix économiques de notre pays. Le HCP nous dit que la croissance sera tirée par la demande intérieure. Or, tout le monde sait que la demande intérieure et la consommation des ménages profitent plus à nos partenaires étrangers. Il suffit de jeter un coup d’œil sur la cinquantaine des accords de libre-échange signés par le Maroc pour comprendre qu’on fait aujourd’hui fausse route…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *