Les bonnes et moins bonnes nouvelles de BAM

Les bonnes et moins bonnes nouvelles de BAM

Finalement, le conseil de Bank Al-Maghrib a décidé de nouveau de maintenir inchangé le taux directeur à 3%. En dépit de certaines voix dans les milieux économiques et financiers du pays qui appellent à revoir ce taux, BAM qui tenait hier, mardi, sa réunion trimestrielle, maintient le même cap.

Il faut dire que les réunions trimestrielles sont devenues des rendez-vous très attendus pour avoir une idée sur l’état de santé des secteurs économiques et financiers nationaux. Même si les chiffres de BAM peuvent différer parfois de ceux du Haut-Commissariat au Plan ou du ministère des finances, ils demeurent plutôt proches de la réalité.

Justement, les chiffres présentés hier par Bank Al-Maghrib ont apporté leur lot de bonnes, mais également de moins bonnes nouvelles. Commençant par les bonnes. Ainsi, le taux d’inflation ne devrait pas s’éloigner des 2% en 2013 et en 2014. Pourtant, le gouvernement ne cache pas ses intentions de continuer la décompensation des prix l’année prochaine ce qui risque d’influer sur l’inflation. La moins bonne nouvelle concerne notre taux de croissance.

Alors que le Maroc devrait afficher un taux de croissance aux alentours de 5%, BAM table en 2014 sur un petit taux de 2 à 3%. Il s’agit bien évidemment d’une simple prévision qui trouve son explication dans la dépendance de l’économie du secteur agricole mais ça, c’est une autre histoire. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *