Arrestation de onze voleurs de voitures

Au départ, c’était une Golf Zebra, immatriculée en France, qui a été découverte abandonnée, dans une ruelle de Hay Mohammadi, à Casablanca. Alertée, la PJ de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ a diligenté une enquête. Les investigations entreprises ont dévoilé que la Zebra avait des plaques minéralogiques immatriculées au Maroc. Entre- temps, la PJ a été informée qu’un certain Miloud K. était à bord d’une Renault Espace, immatriculée en France, stationnée juste devant un immeuble situé au boulevard La Gironde. dépêchés sur les lieux, les policiers ont mis la main sur Miloud qui attendait sa copine. À l’intérieur de sa voiture, ils ont découvert 500 g de haschich et un récépissé de la carte grise vierge, cacheté et signé. Miloud a avoué que la Renault Espace ne disposait pas de papiers parce qu’elle était le fruit d’un vol à l’étranger. Il l’avait achetée chez un membre de la bande, qui l’avait déjà vendue à un certain Fouad contre une somme de 25.000 DH dont il a reçu 15.000 DH en espèces et le reste, à savoir 10.000 DH, sous forme de haschich, qu’il gardait encore chez lui et que le récépissé vierge, il l’avait reçu d’un certain Abdellah, faussaire notoire. Arrêté, ce dernier a affirmé qu’il a reçu le récépissé d’un certain Kamal et qu’il s’était mis d’accord avec Miloud et un certain Rasta de se charger de la falsification concernant les voitures volées par la bande. Qui est Rasta? C’est un complice de Miloud, avec lequel ce dernier a acheté la Golf Zebra chez un certain Nouredine. Selon l’enquête policière, Miloud et ses complices se chargeaient de la liquidation des voitures, fruits du vol au Maroc ou à l’étranger, soit en Mauritanie pour les véhicules de haute gamme soit sur le marché national pour les voitures ordinaires. Pour ces dernières marques, ils les vendaient à des trafiquants de drogue qui n’hésitaient pas à leur remettre en plus de l’argent, du haschich. Facilement, ils liquidaient la drogue. Parmi leurs clients qui achetaient du haschich, il y avait Aziz et Abdelfettah qui ont été arrêtés dans un cabanon de la plage David. Ils l’ont loué de chez un certain Adel qui dispose également de deux autres cabanons, de deux voitures, une Logan et une Golf et de trois cafés. Quand il a été arrêté, Adel était en possession d’un cartable renfermant des documents administratifs vierges, cachetés et signés. Selon les sources policières, onze personnes dont deux femmes ont été arrêtées et traduites devant la justice. Mais, plusieurs autres personnes sont toujours en fuite et la police les recherche activement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *