Il a tué celui qui souriait à l’entraîneuse qui l’accompagnait

Il a tué celui qui souriait à l’entraîneuse qui l’accompagnait

Demeurant à Casablanca, El Messaoudi se rendait de temps en temps à El Jadida où habite sa tante. En fait, cet électricien de vingt-huit ans aimait cette ville côtière, puisqu’il en est originaire, au point qu’il n’hésitait pas à chaque fois de profiter d’un court congé pour y aller et rencontrer ses amis afin de passer ensemble de bons moments. Pas moins de quelques jours, il a rangé ses vêtements dans une petite valise et a pris le train à destination d’El Jadida. Seulement, il n’a pas imaginé que ce serait son dernier voyage sur terre. El Messaoudi est arrivé, lundi 11 octobre, chez sa tante. Comme à l’accoutumée, il a rencontré dans l’après-midi ses amis. Quand ils se sont séparés tardivement, El Messaoudi est retourné chez sa tante pour y passer la nuit. Jusqu’ici tout était normal. Le lendemain, mardi, dans l’après-midi, son cousin, un jeune navigateur, l’a rejoint. Tous les deux ont décidé de passer ensemble une belle soirée. Effectivement, vers 19h, ils se sont rendus à un restaurant-bar de la ville. Ils ont commencé à s’enivrer et à bavarder comme tous les autres ivrognes. Un peu plus tard, ils ont quitté ce premier lieu pour aller au restaurant-bar Zahoua, situé sur le boulevard Hassan II, au centre-ville d’El Jadida. Ils ont continué à s’enivrer. À une heure tardive, un jeune homme, qui prenait des verres en compagnie d’une entraîneuse, s’est avancé vers El Messaoudi. Il a commencé à l’insulter. Pourquoi ? Il lui reprochait d’avoir lancé un sourire à l’entraîneuse qui l’accompagnait. Le jeune homme était très en colère et menaçait El Messaoudi. Le cousin de celui-ci est intervenu tentant de les calmer. Mais en vain. Le jeune homme semblait avoir perdu tout contrôle de ses nerfs au point qu’il a essayé d’asséner des coups de poing à El Messaoudi. Celui-ci a commencé également à perdre tout contrôle de ses nerfs. Les videurs sont intervenus. Ils sont arrivés à mettre dehors El Messaoudi et son cousin. Mais, ils ont trouvé une grande difficulté à chasser le jeune homme qui est devenu très enragé. El Messaoudi et son cousin semblaient avoir l’intention de rentrer une fois encore au restaurant-bar en question. Mais les videurs qui essayaient de faire sortir le jeune homme enragé ne leur ont pas permis de rentrer. Tout d’un coup, le jeune homme fut jeté dehors par les videurs . Il s’est directement adressé à El Messaoudi qui était encore devant la porte du restaurant-bar. Il l’insultait. À un moment donné, il a brandi un couteau et lui a asséné plusieurs coups. El Messaoudi a lancé un cri strident avant de s’écrouler par terre. Le jeune homme a pris la fuite. Les éléments de la police judiciaire se sont dépêchés sur les lieux. El Messaoudi a été évacué par les éléments de la Protection civile vers l’hôpital. Mais il a rendu l’âme suite à ses blessures. Les éléments de la police judiciaire se sont mobilisés toute la nuit afin de mettre hors d’état de nuire l’auteur du crime. Ils ont effectué une opération de ratissage à travers tous les quartiers donnant sur le restaurant-bar en question. Ce n’est que vers 4 h du matin du mercredi 13 octobre, qu’il a été arrêté. La police judiciaire, qui a définitivement fermé le restaurant-bar Zahoua, a arrêté son propriétaire, son gérant et ses videurs. Ils ont tous été traduits en compagnie de l’auteur du crime, vendredi, devant la Cour d’appel d’El Jadida.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *