Abdelkrim Benatik : L alternative moderniste, c est d abord la proximité

Abdelkrim Benatik : L alternative moderniste, c est d abord la proximité

ALM : Le Parti travailliste, l’USFP et le Parti socialiste qui décident de s’unir, ou plutôt de se réunir, c’est clair. Mais techniquement comment ? Union ou fusion ?

Abdelkrim Benatik : Fusion évidemment. Si au départ il y a agrégation de trois partis, au final il n’y en a plus qu’un : l’USFP.

Voilà pour le principe, mais concrètement, qu’est-ce que cela suppose ?

Ce dont il a été question aujourd’hui, c’est l’affirmation d’un projet politique. Nous avons longuement travaillé sur un projet, nous en avons débattu en toute franchise et aujourd’hui, nous l’avons présenté à l’opinion publique par médias interposés. Il reste bien évidemment l’aspect organisationnel. Nous nous hâterons lentement pour le réaliser et je ne crois pas me tromper si je dis que les prémices seront là dans 2 ou 3 mois.

Et pour ce qui est du fond, qu’en est-il ? Quel contenu donner à cette alternative démocratique annoncée ?

Un maître mot, à mon avis : la proximité. Etre près des gens, être en permanence à leur écoute et tout aussi continûment à leur service.
C’est le secret de la gouvernance efficace. Nous comptons aller vers les jeunes, les femmes, les associations et constituer un front socialiste uni capable de s’opposer aux forces conservatrices.

Vous avez laissé entendre qu’il y a urgence à agir de la sorte. Envolée lyrique ou réelle conviction ?

Nous avons le sentiment que les choses sont allées trop loin, vont de plus en plus vite et, que nos acquis démocratiques sont menacés à brève échéance. Il nous faut donc agir rapidement.

Ce qui suppose que vous avez déjà des actions en train. Est-ce le cas ?

La commission administrative se réunit très prochainement pour étudier un certain nombre de questions liées à la mise en place du cadre réglementaire de la fusion. Car bien que l’action politique se soit située au début du projet, sa mise en place est également une urgence en ce qui nous concerne. Il nous faut en effet passer aussi à l’étape de l’extension aux autres partis de gauche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *