Affaire Akhbar Al Youm : le Prince Moulay Ismail répond favorablement aux excuses du journal

Affaire Akhbar Al Youm : le Prince Moulay Ismail répond
favorablement aux excuses du journal

«C’est un message noble de la part de SA le Prince Moulay Ismail et c’est un cadeau de fin d’année». C’est en ces termes que le directeur de publication du quotidien Akhbar Al Youm, Taoufik Bouachrine, a commenté la décision de SA le Prince Moulay Ismail de renoncer à l’exécution du jugement rendu contre son journal. En effet, Me Ali Kettani, du barreau de Casablanca, a annoncé, mardi 29 décembre, dans un communiqué, que SA le Prince Moulay Ismail a décidé de renoncer à l’exécution du jugement rendu en sa faveur par le tribunal de première instance de Casablanca, en date du 30 octobre dernier, dans ce procès.
Le ministère de l’Intérieur avait décidé d’engager une action en justice contre le quotidien «Akhbar Al Youm» pour avoir publié dans son édition du 26-27 septembre dernier une «caricature en relation avec la célébration par la famille royale d’un événement à caractère strictement privé». Le tribunal de première instance de Casablanca avait condamné dans un premier dossier Taoufik Bouachrine et Khalid Gueddar à 3 ans de prison avec sursis et une amende de 50.000 DH chacun pour «manque de respect dû au Prince». Les deux journalistes ont été également condamnés à verser solidairement la somme de 3 millions DH de dommages et intérêts et à publier, à leurs frais, le verdict dans deux journaux nationaux arabophones et deux francophones.
Quant au deuxième procès, Taoufik Bouachrine était poursuivi pour «participation à l’outrage au drapeau national» alors que son collègue était accusé d’«outrage au drapeau national». Dans ce dossier, le directeur de la publication et le caricaturiste ont été condamnés à un an de prison avec sursis pour chacun et à payer solidairement une amende de 100.000 dirhams ainsi qu’à l’évacuation définitive des locaux du journal. La Chambre correctionnelle près de la Cour d’appel de Casablanca a, pour sa part, confirmé, mardi dernier, les deux verdicts. «La décision de SA le Prince Moulay Ismail intervient à la suite des excuses présentées par Taoufiq Bouachrine et Khalid Gueddar», indique le communiqué de Me Ali Kettani.
«Nous avons accueilli cette décision avec satisfaction et SA le Prince Moulay Ismail a accepté nos excuses», souligne Taoufik Bouachrine dans une déclaration à ALM. «Les responsables qui estiment avoir été diffamés doivent se contenter d’accepter les excuses ou adresser des mises au point, par exemple, au lieu d’engager des procédures judiciaires et demander de lourdes dommages et intérêts pour obtenir la saisie du journal. Il est temps d’apaiser la tension qui existe entre l’Etat et la presse», insiste-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *