Affaires islamiques : Toufiq fait le ménage

Affaires islamiques : Toufiq fait le ménage

Ahmed Abbadi a quitté la Direction des affaires islamiques au ministère des Habous et des Affaires islamiques pour le poste de secrétaire général de la "Rabita Mohammadia des Ouléma du Maroc". Il succède à feu Ahmed Lahbabi, décédé il y a quelques semaines. C’est ce que confirme une source au département de Ahmed Toufiq qui indique que Ahmed Abbadi a été remplacé à son ancien poste par Ahmed Kostas, un pur produit de la Tariqa Kadiriya, qui occupait jusque-là le poste de délégué du ministère pour la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër.
Ahmed Kostas, lui, a été remplacé par Amine Chaïbi qui quitte la direction du cabinet de Ahmed Toufiq. Alors que ce dernier poste est resté vacant jusqu’à cette date.
Plusieurs sources affirmaient l’existence de désaccords entre Ahmed Abbadi et Ahmed Toufiq. Les deux hommes étaient présentés comme ayant des divergences en ce qui concerne la refonte du champ religieux au Maroc et notamment le rôle et place que pourraient jouer des associations islamistes comme le MUR (Mouvement Unicité et Réforme) dont les militants ont infiltré les rangs des Mourchidine et encadrants du Haj, entre autres. Plus encore, une bonne partie des délégués du ministère, en poste actuellement dans plusieurs régions, sont issus du MUR.
Il était, dans ce sens, reproché à Ahmed Abbadi ses supposées accointances avec l’association dirigée aujourd’hui par Mohamed Hamdaoui, successeur du turbulent Ahmed Raïssouni. Un observateur du champ religieux national affirme que Ahmed Abbadi n’était pas "chaud" à accompagner la dynamique et la manière de travailler du duo Ahmed Toufiq-Mohamed Yessef, secrétaire général du Conseil supérieur des ouléma même si les trois hommes étaient d’accord sur les grandes orientations et constantes du domaine.
D’autres observateurs ajoutent que les dernières sorties médiatiques de Abdelkébir Alaoui M’daghri, ex-ministre des Habous et des Affaires islamiques, et la publication de son livre "Le gouvernement barbu", ne sont pas étranges à la tension qui régnait dans les coulisses de ce département.
Toutefois, des sources au ministère des Habous et des Affaires islamiques affirment que les divergences entre Ahmed Abbadi et Ahmed Toufiq avaient été "exagérées" et qu’on pouvait placer les derniers changements dans l’organigramme du ministère dans un contexte plutôt "normal".
Ahmed Abbadi a été installé au poste de directeur des affaires islamiques en mai 2004, date de l’annonce d’une stratégie de refonte du champ religieux. Son successeur, lui, est un grand spécialiste de la Tariqa Kadiriya. Né à Marrakech, Ahmed Kostas est diplômé de l’université Al Qarawiyine et lauréat de Dar Al Hadith Al Hassaniya. À la fin des années 1990, il s’était installé aux USA où il assurait des cours à l’université de Maryland.

La Rabita : des Ouléma et des missions

La Rabita Mohammadia des Ouléma a été instituée par le Dahir 1-05-210 du 15 Moharram 1427 (14 février 2006). Institution d’utilité publique, elle comprend près de 70 membres dont une dizaine de femmes nommés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. 
Selon ses textes fondateurs, la Rabita est chargée de faire connaître les prescriptions de la Charia islamique et les nobles valeurs de l’Islam : juste milieu et modération. Elle est aussi chargée de contribuer à l’animation de la vie scientifique et culturelle dans le domaine des études islamiques en consolidant les liens de coopération et de partenariat avec les établissements universitaires et les autres institutions scientifiques poursuivant les mêmes objectifs. Basée à Rabat, la Rabita se compose de trois organes : le Conseil académique, le bureau exécutif et le secrétariat général.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *