Africités examine à Marrakech les pistes d’une nouvelle gouvernance territoriale

Africités examine à Marrakech les pistes d’une nouvelle gouvernance territoriale

«Nous sommes convaincus de la centralité du rôle des collectivités locales dans la concrétisation des desseins que nous avons en partage. En effet, nous souhaitons tous assurer à nos citoyens la possibilité de vivre dignement leur citoyenneté. De même, nous voulons apporter à nos pays frères progrès économique et social, tout en consolidant l’unité et le rayonnement international de notre continent, et en renforçant la coopération Sud-Sud», a souligné SM le Roi Mohammed VI dans la lettre qu’il a adressée aux participants à la 5 ème édition du sommet Africités 2009, et dont lecture a été donnée par Mohamed Mouâtassim, conseiller de SM le Roi. Le sommet s’est ouvert, mercredi 6 décembre, à Marrakech et se poursuit jusqu’au dimanche 20 décembre.  «Cette importante rencontre internationale représente une occasion idoine pour apporter des réponses objectives et pragmatiques aux défis et contraintes que connaissent les collectivités locales, surtout africaines, en raison de la crise financière et économique mondiale et de ses effets pervers sur les pays en développement. Si cette crise a eu des répercussions néfastes sur tous les pays du monde, elle a également mis en lumière la fonction stratégique de l’Etat régulateur, qui s’impose comme une urgente nécessité. Elle a en plus mis en évidence le rôle central des collectivités locales, adossé à une bonne gouvernance et à une décentralisation développée, parallèlement à une déconcentration élargie. De même que s’est affirmé l’impératif de mettre au point des programmes précis et bien définis de développement local, outre la nécessité d’appuyer les efforts de la société civile locale et de mettre en place, parallèlement, des mécanismes efficients de partenariat et de coopération aux niveaux national et international», a précisé SM le Roi dans la lettre qu’il a adressée aux participants. SM le Roi Mohammed VI a réitéré aussi l’attachement du Maroc au processus onusien pour le règlement du conflit régional artificiel autour du Sahara marocain, sur la base de l’initiative d’autonomie. Le Maroc réitère son attachement au processus onusien pour le règlement du conflit régional suscité à propos des provinces du sud, et ce, «sur la base de Notre initiative audacieuse d’Autonomie et dans le cadre de la souveraineté du Royaume, de son unité nationale et de son intégrité territoriale», a affirmé le Souverain. «Cette initiative qui a été reconnue par l’ONU comme étant sérieuse et crédible, en raison de son essence démocratique a vocation à consolider les droits de l’Homme, et à favoriser une large gestion par les populations et les habitants de ces provinces de leurs propres affaires locales», a poursuivi le Souverain. «Elle se distingue, de surcroît, par sa portée stratégique favorisant le développement et l’intégration du Maghreb, et propre à garantir la sécurité et la stabilité dans la région du Sahel, du Sahara et d’Afrique du Nord et à prémunir la région contre les démons de la balkanisation, de l’extrémisme et du terrorisme», a précisé SM le Roi. Les sessions politiques du sommet sont dédiées aux rencontres des ministres et des maires et autorités locales et régionales. Ces rencontres politiques évaluent d’abord la mise en œuvre des résolutions et recommandations des précédents sommets Africités. Un dialogue tripartite entre les ministres et les autorités locales et les partenaires au développement évaluera les possibilités et conditions de définition d’un programme stratégique de coopération pour la mise en œuvre des résolutions et recommandations du sommet Africités de Marrakech.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *