Bank Al-Maghrib : Immobilier, les prix en hausse de 5% au premier trimestre 2011

Au cours du 1er trimestre 2011, les prix des actifs immobiliers résidentiels ont augmenté de 1,2% d’un trimestre à l’autre. C’est ce qui ressort de la publication trimestrielle de Bank Al-Maghrib au sujet de l’Indice des prix des actifs immobiliers. Ainsi, en glissement annuel, les prix des actifs immobiliers résidentiels ont enregistré une hausse de 5%, attribuable à la progression des prix des trois catégories de biens appartements, maisons et villas. Par région, les tendances des prix demeurent disparates, des accroissements importants ayant été observés dans les régions de Doukkala-Abda, l’Oriental et Gharb-Chrarda-Beni Hssen, alors que des diminutions ont été relevées dans les régions de Fès-Boulmane, Taza-Al Hoceima-Taounate et Tanger-Tétouan, relève le rapport. Dans les autres régions, les prix n’ont pas connu de variations significatives. Cependant, selon les données arrêtées 35 jours après la fin du 1er trimestre 2011, les ventes des biens immobiliers résidentiels immatriculés au niveau de l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) ont accusé une baisse de 5,5% d’un trimestre à l’autre, s’établissant à près de 12.619. Ces données reflètent la diminution des transactions relatives à l’ensemble des biens résidentiels. S’agissant de la tendance du marché immobilier par ville, Bank Al-Maghrib a relevé qu’au cours du 1er trimestre 2011, les prix des actifs immobiliers ont connu des augmentations dans presque toutes les villes. En effet, hormis les villes d’El Jadida et de Rabat, où les prix ont accusé des diminutions respectives de 6 et 1,3%, les prix dans les autres villes ont enregistré des hausses allant de 1,5% pour Marrakech à 10,3% pour Oujda. Aussi, pour ce qui est de la tendance globale par catégorie de logement, le rapport souligne que les prix des appartements ont progressé de 1,7%, en glissement trimestriel, après une diminution de 0,7% un trimestre auparavant. En glissement annuel, ces prix se sont accrus de 6,7%, au lieu d’un taux de 2,2% observé le trimestre précédent. Cette évolution a concerné toutes les villes, à l’exception d’El Jadida et d’Agadir, où les prix ont connu des baisses respectives de 6 et 2,1%. Concernant les prix des maisons, Bank Al-Maghrib souligne une augmentation de 0,7%, aussi bien d’un trimestre à l’autre qu’en glissement annuel, traduisant principalement la hausse des prix dans les villes d’Oujda, de Marrakech, d’Agadir et de Casablanca. Et, enfin, les prix des villas ont marqué un accroissement de 2,8% d’un trimestre à l’autre et de 7,7% en glissement annuel. Cette orientation est due à la progression des prix dans les villes de Rabat et de Kenitra respectivement de 11,2 et 4,1%. Les prix dans les villes de Casablanca et de Marrakech ont en revanche accusé des baisses respectives de 9,3 et 6,5%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *