Banque Mondiale : un prêt d’appui de 100 millions de dollars à l’INDH

Le prêt de la Banque a pour objet d’appuyer la mise en oeuvre de l’INDH pour la période 2007-2010 et complète les financements mobilisés sur le budget de l’Etat.
Depuis le mois de septembre 2005, la Banque mondiale s’est engagée à appuyer la mise en oeuvre de l’INDH à travers un accompagnement et une assistance aussi bien financière que technique, estimant que cette importante initiative, qui vise le développement humain et la lutte contre la pauvreté, s’inscrit pleinement dans sa stratégie de coopération avec le Royaume du Maroc.

L’institution financière internationale, qui s’était rapidement mobilisée pour venir en appui au gouvernement du Maroc dans le cadre de la formulation et de la mise en oeuvre de ce programme, avait alors expliqué qu’elle appuie des programmes de développement communautaire participatif de par le monde et peut faire bénéficier le Royaume du Maroc de cette expérience.
L’appui de la Banque s’est traduit par une coopération rapprochée avec le Comité de Pilotage de l’INDH et la Coordination Nationale de l’INDH.

Plusieurs missions d’appui ont été ainsi menées en décembre 2005 et tout au long de l’année en cours. La dernière mission qui a eu lieu en novembre s’est achevée par la clôture des négociations pour l’octroi d’un prêt de 100 millions de dollars, en tant que contribution de la Banque mondiale au financement de l’INDH, qualifiée  »d’initiative novatrice » pour réduire la pauvreté, l’exclusion sociale et la précarité.

L’institution financière internationale estime que l’INDH est en adéquation avec sa stratégie de coopération 2005-2009 avec le Royaume du Maroc, qui a été élaborée en étroite collaboration avec le gouvernement marocain et en consultation avec les différents acteurs du développement, et s’engage à continuer à appuyer les acteurs de l’INDH dans l’exécution des programmes, en mettant l’accent sur les valeurs essentielles de participation, d’inclusion et de transparence.

Annoncée par SM le Roi Mohammed VI lors du discours du 18 mai 2005, l’INDH s’inscrit dans une vision globale du développement social et humain et vise la lutte contre la pauvreté, qui touche plus de 23 % de la population rurale, l’exclusion et la précarité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *