Cérémonie religieuse à Las Palmas à la mémoire des victimes du drame de l’immigration clandestine

Les organisations humanitaires estiment à plus de 1.200 les candidats à l’immigration clandestine qui ont péri noyées au cours des derniers mois lors de la traversée entre les côtes africaines et les îles Canaries.

Cette rencontre a vu la participation notamment de l’évêque de l’archipel, Francisco Cases, de l’imam de la mosquée de Las Palmas, Mohamed Mahmoud Saleh, de représentants d’autres confessions religieuses ainsi que d’un grand nombre de Canariens et d’immigrés établis dans l’archipel.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, l’évêque Francisco Cases a appelé l’Europe à " sortir de son isolement" face à ce drame humanitaire. "Nous devons, tous, contribuer, au moins par notre conscience, à ce que le Nord et le Sud soient, chaque fois, plus proches", a-t-il dit.

Pour sa part, l’imam Mohamed Mahmoud Saleh a souligné la nécessité pour les institutions religieuses de s’unir afin de trouver des solutions à ce problème, "parce que, a-t-il dit, nous faisons aussi partie de cette société".

Cette rencontre émouvante, à laquelle ont assisté des immigrés africains résidant dans l’archipel, a été marquée par la projection d un documentaire espagnol sur l’immigration clandestine, des interprétations musicales du Sénégalais Nabayan Jeal et par la lecture d’un manifeste qui prône des " solutions urgentes et prudentes, mais surtout justes et solidaires ".

La cérémonie s’est clôturée sur l’observation d’une minute de silence à la mémoire de toutes les personnes décédées en mer en tentant de gagner l’autre rive. Les autorités des îles Canaries se déclarent "alarmées" par la hausse dramatique du nombre de Subsahariens qui affluent ces derniers jours sur les côtes de l’archipel.

On estime à plus de 3.500 le nombre d immigrants qui ont débarqué sur les côtes canariennes depuis le début de l’année 2006, soit environ le même nombre  que pendant toute l’année 2005. Durant la seule journée de mercredi, un total de 165 Subsahariens sont parvenus à atteindre le littoral canarien à bord de quatre embarcations de fortune.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *