Chakib Tazi : «L’AMO offre de nombreux avantages par rapport au privé »

Chakib Tazi : «L’AMO offre de nombreux avantages par rapport au privé »

ALM : Les assurés auprès des assurances privées devront basculer à l’AMO en août 2010. Ce qui signifie que la couverture médicale ne sera pas la même. Qu’en pensez-vous ?
Chakib Tazi : L’article 114 de la loi 65-00 portant couverture médicale de base est très clair. Les assurés auprès des compagnies privées disposent d’un délai de cinq ans renouvelables à compter de la date de publication des décrets d’application pour passer à l’AMO.
Cette assurance ne donne pas une couverture dégradée. Bien au contraire, elle offre de nombreux avantages par rapport aux compagnies privées d’assurance. Parmi ceux-ci, il y a lieu de signaler qu’il n’y a pas de plafond au niveau du remboursement dans le cadre de l’AMO. A titre d’exemple, un dialysé, qui a déboursé 140.000 DH, sera remboursé totalement. Il est à noter qu’en cas de cessation d’activité d’un assuré, l’AMO est maintenue pendant une durée de six mois. Ce qui n’est pas le cas pour les assurances privées où l’assuré perd immédiatement sa couverture. La garantie de l’AMO est maintenue pendant douze mois en cas de dissolution du lien de mariage du conjoint et de 24 mois pour le conjoint et l’enfant en cas de décès de l’assuré.

La grande majorité des assurés sont réticents à l’AMO en raison de la limitation des médicaments remboursables et du panier des soins. Que répondez-vous ?
Actuellement, 60% des médicaments sont couverts par l’AMO, ce taux passera à 70% dès le début de l’année 2010. Pour ce qui est des paniers des soins, de grandes avancées ont été réalisées. Un décret portant l’extension du panier des soins des assurés AMO du secteur privé aux soins ambulatoires a été adopté récemment par le Conseil des ministres. Ce décret, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2010, prévoit l’élargissement du panier des soins AMO de la CNSS aux soins ambulatoires, à l’exception des soins dentaires, et ce sans augmentation du taux de cotisation.

Avec ce basculement, les compagnies d’assurance risquent de perdre des sommes importantes. Qu’en dites-vous ?
Les assurances privées ne seront pas perdantes dans la mesure où il y a la couverture complémentaire. L’assuré AMO a le choix d’opter pour une mutuelle complémentaire. Le système de l’AMO repose en fait sur deux principes. Le premier est l’équité. L’AMO a été instituée pour offrir à l’ensemble de la population une couverture équitable, c’est-à-dire une égalité et une équité dans l’accès aux soins avec le principe de prise en charge collective et solidaire des dépenses de la santé. Le second est la mutualisation des risques.n

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *