Cimaf pose la première pierre de l’usine guinéenne

Après la Côte d’Ivoire, Ciments d’Afrique (Cimaf) s’ouvre à la Guinée. Ainsi, Anas Sefrioui, président de CIMAF a procédé, mercredi 11 avril en présence du président guinéen Alpha Condé à la pose de la première pierre de l’usine du nouveau cimentier en cette république. «C’est une grande fierté que de participer aux efforts de développement du secteur de l’habitat et du BTP en Guinée, un pays avec lequel le Maroc entretient d’excellentes relations fraternelles», explique M. Sefrioui. Et d’ajouter que cet investissement cimentier est entièrement destiné à couvrir les besoins locaux en ciment ce qui ne manquera pas d’avoir des effets positifs sur le prix de ce matériau de construction, locomotive de toute croissance économique. En effet, cet investissement marocain en terre africaine vise à consolider les liens tissés entre les communautés des affaires des deux côtés. Pour concrétiser cet investissement, une société guinéenne de droit a été créée, intitulée Ciments d’Afrique Guinée SA. L’objectif est de terminer la réalisation de cette installation cimentière dans un délai de 20 mois. Cette usine, qui nécessitera un investissement de 30 millions d’euros, créera, en phase de réalisation, un millier d’emplois directs. Techniquement,  ce centre de broyage de clinker pour production de ciment développera dans un premier temps une capacité de production de 500.000 tonnes, qui sera amenée à doubler dans le futur. La production du premier sac de ciment est ainsi programmée pour novembre 2013.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *