Clôture en apothéose du Festival Mawazine : Marrakech chante la paix

Clôture en apothéose du Festival Mawazine : Marrakech chante la paix

Près de 50.000 personnes étaient présentes, dimanche 29 mai, à Marrakech au concert musical «Les voix de la paix» pour dénoncer le terrorisme. Organisé par l’Association « Maroc Cultures», ce concert symbolique est un hommage aux victimes de l’attentat du 28 avril 2011 et un signe de soutien aux familles et à la ville de Marrakech. Cette manifestation artistique a été l’occasion pour les Marocains d’exprimer leur engagement pour la paix et la tolérance. Des stars internationales et nationales ont répondu présent pour manifester leur opposition ferme au terrorisme et à l’obscurantisme, citons Quincy Jones, Idir, la troupe Bharati, Mory Kanté, Nass El Ghiwane et Safy Boutella, Hindi Zahra, Fnaire, Houssein Jasmi, Sapho et bien d’autres. L’un des moments forts de la soirée a été la minute de silence observée par l’ensemble du public à la mémoire des victimes. Autre moment inoubliable, la diffusion par vidéo-projection de plusieurs témoignages livrés par les artistes marocains et étrangers pour exprimer leur solidarité avec les familles des victimes. La star internationale Lionel Richie a exprimé, par vidéo- projection, un message éloquent d’amour, de compassion et de solidarité avec la ville de Marrakech. Ce concert, organisé en guise de solidarité avec les familles des victimes de l’attentat abject d’Argana, a permis de récolter 3,5 millions de dirhams, selon Aziz Daki, directeur artistique de l’Association «Maroc Cultures». Les bénéfices de ce spectacle ont été intégralement reversés aux familles marocaines et étrangères des victimes de l’attentat. Le succès de ce concert et du festival Mawazine qui, rappelons-le, a réussi à réunir près de trois millions de spectateurs en l’espace de 9 jours, est un signal contre ceux qui ont appelé à boycotter ce festival. Le Royaume a réussi à organiser un spectacle de grande envergure en dépit d’un contexte national délicat marqué par des agitations politiques et sociales. Malgré plusieurs appels lancés pour interdire ce festival en raison des sommes importantes engagées, le Mouvement du 20 février n’a pas réussi à annuler l’organisation de cet événement. Bien au contraire, les organisateurs ont réussi leur pari. Tous les ingrédients nécessaires à la réussite de ce festival étaient présents : spectateurs nombreux et chaleureux, qualité irréprochable d’organisation et du choix des programmations, le tout dans un cadre assurant sécurité et sérénité. Ce Festival s’est déroulé de manière pacifique, aucun débordement n’a été signalé. Les spectateurs marocains ont fait preuve d’un comportement exemplaire. La notoriété de ce festival n’est plus à démontrer. Ce grand festival s’efforce de perpétrer les valeurs de tolérance, d’ouverture et de dialogue entre les civilisations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *