Colonel Chafik : Bilan très positif

Colonel Chafik : Bilan très positif

ALM : Comment vivez-vous votre mission de chef du contingent marocain au Kosovo?
Nabil Chafik : Comme vous avez pu le constater, le contingent marocain est représenté par un hôpital médico-chirurgical de campagne, un détachement social, une unité de soutien et une compagnie de combat. Sa mission est médico-sociale et sécuritaire. Grâce aux très bons rapports avec les unités multinationales, l’administration UNMIK, les responsables des deux communautés serbe et albanaise, et surtout aux Directives du Haut Commandement ainsi que l’enthousiasme et la disponibilité du personnel du contingent, cette mission se déroule dans de très bonnes conditions.

Quel bilan faites-vous de cette action depuis l’envoi du contingent au Kosovo en 1999 ?
C’est un bilan très positif. Le professionnalisme du staff médical, sa crédibilité et sa compétence sont vivement reconnus par l’ensemble de la population kosovare.
L’action menée par le détachement social au profit des deux ethnies est de même hautement appréciée.
Parallèlement, l’action de protection des enclaves serbes de Grâce et de Préludje ainsi que les autres actions menées dans la zone de responsabilité de la BMN-NE (française) par la compagnie de combat ont largement contribué à la réussite de la mission de la KFOR.

Qui prend en charge les frais générés (médicaments, soins, social, nourriture, soldes) par cette mission importante ?
Les frais générés par cette mission sont supportés conjointement par le Maroc et  la France suivant un arrangement technique signé entre les deux pays.

Quelle évaluation faites-vous de la contribution marocaine au sein de la KFOR ?
La contribution marocaine au sein de la KFOR est très positive et appréciée par les différents responsables des unités multinationales sur tous les plans, aussi bien opérationnel qu’humanitaire ; l’action de l’hôpital marocain constitue dans ce cadre un plus reconnu par les différents responsables de la KFOR.

Comment se passent les relations entre l’équipe marocaine et les autres composantes de la BMN-NE et quelles sont les nationalités la composant ?
Les relations avec les responsables des autres composantes se déroulent dans un climat de confiance, de camaraderie et dans un esprit de coopération très développé.
En outre, la faculté d’adaptation remarquable de nos soldats, leur caractère sociable, leur sens relationnel ainsi que leur professionnalisme ont contribué grandement à faciliter les rapports avec l’ensemble des composantes de la BMN-NE qui est représentée par les nationalités suivantes : Marocaine, française, danoise, belge, grecque et luxembourgeoise.

Quelle est votre analyse de la situation au Kosovo à partir de votre expérience dans la région?
J’estime que la KFOR et l’UNMIK police ont atteint les objectifs sécuritaires préconisés dans le cadre de leur mission ; la solution quant au statut définitif du Kosovo reste cependant tributaire de la volonté politique des différents protagonistes sous l’égide de la Communauté internationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *