Communales : 8 partis politiques se partagent, désormais, 84% des suffrages

Communales : 8 partis politiques se partagent, désormais, 84% des suffrages

Le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, a révélé, samedi 13 juin, à Rabat, les résultats définitifs des élections communales qui se sont déroulées, vendredi 12 juin, dans les différentes régions du Royaume. Chakib Benmoussa qui a mis l’accent sur le succès de l’opération électorale a indiqué que le taux de participation des citoyens a atteint 52,4% à l’échelon national, ce qui correspond à plus de 7 millions de Marocains qui ont voté sur un total de 13.360.000 électeurs. «Le taux de participation enregistré est très encourageant au regard de la nature de ce scrutin lié aux préoccupations quotidiennes de la population et dans lequel influent les relations directes entre les acteurs locaux», a-t-il indiqué.
Les résultats définitifs du scrutin de vendredi ont mis le Parti Authenticité et Modernité (PAM) en tête avec 6.015 sièges, soit 21,69%, suivi du parti de l’Istiqlal (PI) avec 5.292 sièges (19%), alors que le Rassemblement national des indépendants (RNI) est arrivé en troisième position avec 4.112 sièges soit 14,8%. L’Union socialiste des forces populaires (USFP) a obtenu quant à elle 3.226 sièges (11,6%), le Mouvement populaire (MP) a remporté 2.213 sièges (7,98%), suivi du Parti de la justice et du développement (PJD) avec 1513 sièges (5,5%) et l’Union constitutionnelle (UC) est arrivée en septième position avec 1.307 soit 4,7%. Le Parti du progrès et du socialisme (PPS), dont le secrétaire général Ismaïl Alaoui s’est déclaré déçu par les résultats de son parti, n’a obtenu que 1.102 sièges (4%).
Ainsi, ces huit formations politiques ont remporté 90% des sièges et 84% des suffrages exprimés lors des élections communales du vendredi 12 juin, a annoncé le ministre de l’Intérieur.
Pour ce qui est du climat général de déroulement des élections, M. Benmoussa a affirmé que les élections n’ont connu que des «incidents limités et isolés» qui n’ont pas affecté le déroulement normal de l’opération électorale. Il a salué dans ce sens le travail accompli par les autorités locales pour la protection de vote et garantir la sécurité publique. «Quelque 1767 plaintes ont été déposées auprès des autorités compétentes, soit en moyenne 8 plaintes par 100 circonscriptions électorales. Ces plaintes relatives à des incidents n’ont pas eu d’effets négatifs sur le déroulement normal de l’opération de vote. Une grande partie de ces plaintes a été traitée, 1149 cas ont été classés et 144 autres ont fait l’objet de poursuites alors que le traitement de 33 cas a été reporté jusqu’à après la proclamation des résultats définitifs», a noté M. Benmoussa. S’agissant de la représentativité féminine, M. Benmoussa a souligné que 3406 femmes ont été élues lors des élections du 12 juin sur un total de 20.458 candidates, contre 127 en 2003, soit une augmentation de plus de 250%. Le ministre de l’Intérieur a fait savoir que 18% des candidats élus lors des élections ont moins de 35 ans contre 16% en 2003, 51% de ces élus ont un niveau d’instruction secondaire ou supérieur contre 46% en 2003, alors que chez les femmes élues, cette proportion passe à 71%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *