Coopération arabo-turque : Appel à un partenariat stratégique global

Le Maroc, hôte de la 4ème réunion des ministres du Forum sur la coopération arabo-turque dont les travaux se sont ouverts mardi, a lancé aux pays de la région un appel à prendre prétexte de cet événement pour mettre en œuvre un processus conduisant à une coopération stratégique globale. Dans une lettre royale lue par le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Taieb Fassi Fihri, le Maroc a invité au renforcement de la coopération des pays arabes avec la Turquie dans un cadre stratégique respectant la personnalité et les choix de chacun et englobant les domaines économique, politique, sécuritaire, social… Le Royaume qui considère qu’Ankara est un élément dynamique d’équilibre dans la région, indique la lettre, souscrit d’autant plus résolument au renforcement de la coopération arabo-turque qu’elle procède d’un passé commun et qu’elle prolonge ses appels propres en vue de fédérer l’action des Etats arabes. «Ainsi s’explique notre initiative appelant à la mise en place d’un nouvel ordre maghrébin, capable de stimuler et de peser sur le paysage régional arabe, tout en s’affirmant comme une partie prenante majeure dans la coopération euro-méditerranéenne, et comme un facteur favorisant l’instauration et la consolidation de la sécurité et de la stabilité dans la région du Sahel et du Sahara, tout en structurant l’intégration africaine», a souligné le Souverain dans son message. Fassi Fihri a en outre déclaré que le Maroc est favorable à une restructuration de l’organisation arabe vers un plus grand souci de la dignité des peuples, de la prévention des conflits et de rapprochement avec le reste du monde. Il a également révélé que la coopération économique et commerciale entre le Maroc et la Turquie progresse de manière satisfaisante et que les échanges dont le volume a triplé depuis 2006 croissent à un bon rythme grâce au dynamisme des entrepreneurs des deux pays. Le ministre a en outre appelé à la fin de la colonisation israélienne en terres arabes occupées et à l’érection d’un Etat palestinien. Notant avec satisfaction les réactions condamnant les agissements de l’Etat israélien, il a dit la volonté du Royaume de soutenir la cause palestinienne afin qu’Al Qods redevienne la terre de tolérance que cette ville a toujours été. Rendant hommage aux réformes réalisées par le Maroc, ce qui en fait un exemple pour les pays de la région, le ministre turc des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a fait savoir que les événements qui secouent le monde arabe l’obligent ainsi que la Turquie à retrouver la communauté d’intérêts, sinon de destin, qui fut la leur dans leur passé proche. Il a rappelé que depuis 2008, date de la 1ère réunion du forum à Istanbul, la coopération arabo-turque a progressé renforçant d’autant la stabilité dans la région. Il a annoncé que dans le but de consolider les acquis engrangés, une réunion de parlementaires sera organisée ce mois de novembre à Istanbul et une autre groupant des industriels en décembre. Ahmet Davutoglu a par ailleurs condamné vivement l’attitude du gouvernement syrien à l’égard de son peuple.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *